Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Soneto LXXXIII

31 Mai 2010, 05:31am

Publié par vertuchou

Es bueno, amor, sentirte cerca de mí en la noche,
Invisible en tu sueño, seriamente nocturna
Mientras yo desenredo mis preocupaciones
Como si fueran redes confundidas.

Ausente, por los sueños tu corazón navega,
Pero tu cuerpo así abandonado respira
Buscándome sin verme, completando mi sueño
Como une planta que se duplica en la sombra.

Erguida, serás otra que vivirá mañana,
Pero de las fronteras perdidas en la noche,
De este ser y no ser en que nos encontramos

Algo queda acercándonos en la luz de la vida
Como si el sello de la sombra señalara
Con fuego sus secretas criaturas.


Pablo Neruda

Cien sonetos de  amor

 

eyes02

Qu’il est bon, mon amour, de te sentir près de moi dans la nuit,
Invisible dans ton rêve, solennellement nocturne
Cependant que j’effile mon angoisse
Comme des étoffes embrunies

Absent, ton cœur musarde parmi les rêves,
Mais ton corps ainsi délaissé, respire,
Me cherche sans me voir, fertilise mon rêve
Comme une plante se reproduisant dans la nuit.

Grandie, demain tu seras dans la peau d’une autre
Mais des frontières perdues dans la pénombre,
De cet entre deux vies où nous nous rencontrâmes

Quelque chose demeure qui nous rapproche de la lumière divine
Comme si l’empreinte de la nuit dévoilait,
Resplendissante, ses enfants cachés.


traduction : Lydia Amokrane

La Centaine d’amour

link

Voir les commentaires

Départ

30 Mai 2010, 21:28pm

Publié par vertuchou

Assez vu.

La vision s'est rencontrée à tous les airs.
Assez eu.

Rumeurs des villes, le soir, et au soleil, et toujours.
Assez connu.

Les arrêts de la vie. 

Ô Rumeurs et Visions !
Départ dans l'affection et le bruit neufs !


Arthur Rimbaud

Voir les commentaires

Demain dès l'aube

29 Mai 2010, 09:15am

Publié par vertuchou

 

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

 

4530750638_6367b5137b.jpg

 

 

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,

Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

 

Victor Hugo

 


Voir les commentaires

J'écrirai

28 Mai 2010, 09:19am

Publié par vertuchou

J’écrirai ce poème,

     pour qu'il me donne

     un fleuve doux

       comme les ailes du toucan

J’écrirai ce poème

     pour qu'il t'offre une aurore

     quand Il fait nuit

       entre ta gorge et ton aisselle

J'écrirai ce poème

            pour que dix mille marronniers

            prolongent leurs vacances

            pour que sur chaque toit

            vienne s'asseoir une comète

J'écrirai ce poème

      pour que le doute ce vieux loup

      parte en exil

            pour que tous les objets reprennent

            leurs leçons de musique

J'écrirai ce poème

            pour aimer comme on aime par surprise

            pour respecter comme on respecte en oubliant

            pour être digne

            de l'inconnu de l'impalpable

J'écrirai ce poème

            mammifère ou de bois

            il ne me coûte rien

il m'est si cher

Il vaut plus que ma vie


Alain Bosquet

 

link


Voir les commentaires

La lune blanche

27 Mai 2010, 03:45am

Publié par vertuchou

La lune blanche
luit dans les bois.
De chaque branche
part une voix
sous la ramée.
O bien aimée....

 

3518964185_57dc86259b.jpg

 

L'étang reflète,

profond miroir,
la silhouette
du saule noir
où le vent pleure.
Rêvons, c'est l'heure.

Un vaste et tendre
apaisement
semble descendre
du firmament
que l'astre irise.
C'est l'heure exquise !


Paul Verlaine

Voir les commentaires

Mémoire

26 Mai 2010, 23:13pm

Publié par vertuchou

Là où on voudrait nous faire croire que s'est forgée une mémoire collective,

il y a mille mémoires d'hommes qui promènent leur déchirure personnelle

dans la grande déchirure de l'Histoire.


Chris Marker

.

Voir les commentaires

la girafe

25 Mai 2010, 19:09pm

Publié par vertuchou

La girafe et la girouette,

Vent du sud et vent de l'est,

Tendent leur cou vers l'alouette,

Vent du nord et vent de l'ouest.

 

Toutes deux vivent près du ciel,

Vent du sud et vent de l'est,

A la hauteur des hirondelles,

Vent du nord et vent de l'ouest.

 

4606217186_65e01ffb53.jpg

 

Et l'hirondelle pirouette,

Vent du sud et vent de l'est,

En été sur les girouettes,

Vent du nord et vent de l'ouest.

 

L'hirondelle, fait, des paraphes,

Vent du sud et vent de l'est,

Tout l'hiver autour des girafes,

Vent du nord et vent de l'ouest.

 

Robert Desnos

Voir les commentaires

The starry night - la nuit étoilée

24 Mai 2010, 07:04am

Publié par vertuchou

The town does not exist
except where one black-haired tree slips
up like a drowned woman into the hot sky.
The town is silent. The night boils with eleven stars.
Oh starry night! This is how
I want to die.

It moves. They are all alive.
Even the moon bulges in its orange irons
to push children, like a god, from its eye.
The old unseen serpent swallows up the stars.
Oh starry night! This is how
I want to die:

into that rushing beast of the night,
sucked up by that great dragon, to split
from my life with no flag,
no belly,
no cry.
   
4594132695_e7794bac03.jpg
       
   
La ville n'existe pas
excepté où se dresse un arbre aux cheveux noirs
comme une femme noyée jusqu'au ciel de feu
la ville est silencieuse. la nuit a bouilli avec onze étoiles
O nuit étoilée..  C'est ainsi que j'aimerais mourir

On bouge, ils sont tous vivants
Même la lune se gonfle dans ses fers orangés
pour écarter, comme un dieu, les enfants de son oeil
Le vieux serpent invisible engloutit les étoiles
O nuit étoilée..  C'est ainsi que j'aimerais mourir
           
Sous la bête impétueuse de la nuit,
sucée par ce dragon immense, pour me séparer
de ma vie sans drapeau,
sans ventre,
sans cri.    
       
Anne Sexton

Voir les commentaires

Comme un barbare

23 Mai 2010, 07:02am

Publié par vertuchou

Là où se pressent des maisons courbées
Là où monte le chemin du cimetière
Là où coule un fleuve élargi
Là j'ai rêvé ma vie

La nuit, il vole un ange dans le ciel
Un éclair blanc sur les toits
Il me prédit une longue, longue route
Il lancera mon nom au-dessus des maisons

Mon peuple, c'est pour toi que j'ai chanté
Qui sait si ce chant te plaît
Une voix sort de mes poumons
Toute chagrin et fatigue

C'est d'après toi que je peins
Fleurs, forêts, gens et maisons
Comme un barbare je colore ta face
Nuit et jour je te bénis

Marc Chagall

Voir les commentaires

Si je le pouvais

22 Mai 2010, 16:59pm

Publié par vertuchou

Je décrocherai une étoile pour la mettre dans un écrin, si je le pouvais.
Je scellerai de l'amour dans une longue  bouteille afin que tu puisses t'en abreuver
chaque fois que tu le désires, si je le pouvais.


Anne Sexton

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>