Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

L’invitation au retour

31 Octobre 2010, 05:51am

Publié par vertuchou

Reviens au pays sans amour,
Pleurer sur tes anciennes larmes.

Reviens au pays sans douceur,
Où dort ton passé sous la cendre.

Ce que tu crus laisser mourir
Bondira de nouveau vers toi,
Car les pas sonnent, sur la route,
Du plus loin qu’on vienne et vieilli.

Tes recherches au loin sont vaines,
Puisque la distance et le temps,
Avec soi, ne permettent pas
De rapporter ce qu’on a trouvé.

Reviens au pays sans amour,
À la vie cruelle pour toi,
Avec une besace vide
Et ton grand coeur désabusé.

Jean Aubert Loranger

Voir les commentaires

Chasse nocturne

30 Octobre 2010, 06:15am

Publié par vertuchou

 will you think of me not as I am
but as I become:
alone in the woods;
                     alone
in the absence of me
absorbed into this slick of listening

 

 

penseras-tu à moi, non pas tel que je suis
mais tel que je deviens :

seul dans les bois ;
                     seul
en l’absence de moi

incorporé à l’insaisissable de l’écoute

 

 

John Burnside

 

traduction : Françoise Abrial

 

link

Voir les commentaires

Fin de partie

29 Octobre 2010, 00:44am

Publié par vertuchou

J'ai rêvé de toi
A  peine aperçue, tu te retirais
J'ai rêvé de toi
ombre fugace
Toi que je ne reverrai plus, je le sais

L'été est passé
la chaleur sourde n'est plus
la lune rousse s'est  dressée
 l'arc-en-ciel flamboyant

s'efface 

 

The-Island  

Le rideau tombe sur la pièce close
fin d'un entre-deux
d'une rencontre éphémère,
les acteurs s'éloignent
porteurs d'un fragment d'éternité

Sur l'île des songes
guettant ta longue silhouette
au soleil dormant
je continuerai à offrir
ton nom au vent de la nuit

 

 

 

Voir les commentaires

Le poème est le pas

28 Octobre 2010, 06:03am

Publié par vertuchou

Le poème est le pas
dont la parole rêve
quand le geste est perdu

Bernard Jakobiak

Voir les commentaires

If you go away

27 Octobre 2010, 06:08am

Publié par vertuchou

If you go away on this summer day
Then you might as well take the sun away
All the birds that flew in the summer sky
When our love was new and our hearts were high
When the days were young and the night was long
And the moon stood still for the night birds' song

If you go away
If you go away
If you go away

But if you stay I'll make you a day
Like no day has been or will be again
We'll sail the sun, we'll ride on the rain
And talk to the trees and worship the wind
But if you go I'll understand
Leave me just enough love to fill up my hand

If you go away
If you go away
If you go away

If you go away as I know you will
You must tell the world to stop turning
Till you return again, if you ever do
For good is love without loving you?
Can I tell you now as you turn togo
I'll be dying slowly till the next hello

If you go away
If you go away
If you go away

But if you stay I'll make you a night
Like no night has been or will be again
I'll sail on your smile, I'll ride on your touch
I'll talk your eyes that I love so much
But if you go I won't cry
For the good is gone from the world, goodbye

If you go away
If you go away
If you go away

If you away as I know you must
There'll be nothing left in this world to trust
Just an empty room full of empty space
Like the empty space I see on your face
And I'd have been a shadow of your shadow
If you might have kept me by your side

If you go away
If you go away
If you go away

Voir les commentaires

Sonnet numéro XII

26 Octobre 2010, 19:53pm

Publié par vertuchou

Lut, compagnon de ma calamité
De mes soupirs témoin irreprochable,
De mes ennuis controlleur veritable,
Tu as souvent avec moy lamenté :

Et tant le pleur piteus t'a molesté
Que commençant quelque son delectable,
Tu le rendois tout soudein lamentable,
Feingnant le ton que plein avoit chanté.

Et si te veus efforcer au contraire,
Tu te destens et si me contreins taire :
Mais me voyant tendrement soupirer,

Donnant faveur à ma tant triste pleinte :
En mes ennuis me plaire suis contreinte,
Et d'un dous mal douce fin esperer.

Louise Labé

Voir les commentaires

Ville

25 Octobre 2010, 04:56am

Publié par vertuchou

Il ne suffit pas d'un tas de maisons pour faire une ville

Il faut des visages et des cerises

Des hirondelles bleues et des danseuses frêles

Un écran et des images qui racontent des histoires

Il n'est de ruines qu'un ciel mâché par des nuages

Une avenue et des aigles peints sur des arbres

Des pierres et des statues qui traquent la lumière

Et un cirque qui perd ses musiciens

Des orfèvres retiennent le printemps dans des mains en cristal

Sur le sol des empreintes d'un temps sans cruauté

Une nappe et des syllabes déposées par le jus d'une grenade

C'est le soleil qui s'ennuie et des hommes qui boivent

Une ville est une énigme leurrée par les miroirs

Des jardins de papier et des sources d'eau sans âme

Seules les femmes romantiques le savent

Elles s'habillent de lumière et de songe

 

ciel01


Métallique et hautaine, 

La ville secoue sa mémoire 

En tombent des livres et des sarcasmes, des rumeurs et des rires

Et nous la traversons comme si nous étions éternels.


Tahar Ben Jelloun.

Voir les commentaires

L'aigle noir

24 Octobre 2010, 01:55am

Publié par vertuchou

Un beau jour ou peut-être une nuit
Près d'un lac je m'étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part,
Surgit un aigle noir.

Lentement, les ailes déployées,
Lentement, je le vis tournoyer
Près de moi, dans un bruissement d'ailes,
Comme tombé du ciel
L'oiseau vint se poser.

Il avait les yeux couleur rubis
Et des plumes couleur de la nuit
À son front, brillant de mille feux,
L'oiseau roi couronné
Portait un diamant bleu.

De son bec, il a touché ma joue
Dans ma main, il a glissé son cou
C'est alors que je l'ai reconnu
Surgissant du passé
Il m'était revenu.

Dis l'oiseau, o dis, emmène-moi
Retournons au pays d'autrefois
Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Pour cueillir en tremblant
Des étoiles, des étoiles.

Comme avant, dans mes rêves d'enfant,
Comme avant, sur un nuage blanc,
Comme avant, allumer le soleil,
Être faiseur de pluie
Et faire des merveilles.

L'aigle noir dans un bruissement d'ailes
Prit son vol pour regagner le ciel

Quatre plumes, couleur de la nuit,
Une larme, ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'oiseau m'avait laissée
Seule avec mon chagrin

Un beau jour, ou était-ce une nuit
Près d'un lac je m'étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part
Surgit un aigle noir.

 

Barbara

 

 

Voir les commentaires

Nocturne : Blue and Silver - Chelsea

23 Octobre 2010, 05:59am

Publié par vertuchou

James-Abbott-Whistler_Nocturne-en-bleu-et-argent-Chelsea-18.jpg

 

 

James Abbott Whistler, Nocturne bleu et argent - Chelsea

1871, huile sur bois, 50 x 60 cm

Voir les commentaires

Je voudrais être passeur

22 Octobre 2010, 06:17am

Publié par vertuchou

 

Je voudrais être passeur ; 

            Aller droit ma vie, 

Sans jamais plus de dérive, 

            Soumis à la force 

Égale de mes deux bras. 


Je voudrais être passeur ; 

         Ne plus fuir la vie 

Mais l’accepter franchement,

        Comme on donne aux rames 

La chaleureuse poignée de mains


Jean-Aubert Loranger

link

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>