Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Le condamné à mort

30 Juin 2012, 05:05am

Publié par vertuchou

SUR MON COU sans armure et sans haine, mon cou
Que ma main plus légère et grave qu’une veuve
Effleure sous mon col, sans que ton cœur s’émeuve,
Laisse tes dents poser leur sourire de loup.

Ô viens mon beau soleil, ô viens ma nuit d’Espagne,
Arrive dans mes yeux qui seront morts demain.
Arrive, ouvre ma porte, apporte-moi ta main,
Mène-moi loin d’ici battre notre campagne.

Le ciel peut s’éveiller, les étoiles fleurir,
Ni les fleurs soupirer, et des prés l’herbe noire
Accueillir la rosée où le matin va boire,
Le clocher peut sonner : moi seul je vais mourir.

Ô viens mon ciel de rose, ô ma corbeille blonde !
Visite dans sa nuit ton condamné à mort.
Arrache-toi la chair, tue, escalade, mords,
Mais viens ! Pose ta joue contre ma tête ronde.

Nous n’avions pas fini de nous parler d’amour.
Nous n’avions pas fini de fumer nos gitanes.
On peut se demander pourquoi les cours condamnent
Un assassin si beau qu’il fait pâlir le jour.

Amour viens sur ma bouche ! Amour ouvre tes portes !
Traverse les couloirs, descends, marche léger,
Vole dans l’escalier, plus souple qu’un berger,
Plus soutenu par l’air qu’un vol de feuilles mortes.

Ô Traverse les murs ; s’il le faut marche au bord
Des toits, des océans ; couvre-toi de lumière,
Use de la menace, use de la prière,
Mais viens, ô ma frégate, une heure avant ma mort.

Jean Genet

Voir les commentaires

Le poète est toujours malheureux

29 Juin 2012, 05:19am

Publié par vertuchou

Le poète est toujours malheureux

parce que rien ne remplace pour lui ce qu'il voit en rêve

 

Alfred de Vigny

Voir les commentaires

The Garden / le jardin

28 Juin 2012, 05:16am

Publié par vertuchou

The garden admires you.
For your sake it smears itself with green pigment,
The ecstatic reds of the roses,
So that you will come to it with your lovers.

And the willows--
See how it has shaped these green
Tents of silence. Yet
There is still something you need,
Your body so soft, so alive, among the stone animals.

Admit that it is terrible to be like them,


Beyond harm.


 Louise Glück

Le jardin t'admire.
Pour ton bien il se barbouille de pigment vert,
Des rouges extatiques des roses,
Pour que tu viennes à lui avec ton amoureux.

Et les saules-
Vois comme il a façonné ces vertes
Tentes de silence. Pourtant,
Il ya encore quelque chose dont tu as besoin,
Ton corps si doux, vivant, parmi les animaux de pierre.

Admets que c'est terrible d'être comme eux,

Au-delà du mal.

Voir les commentaires

Concerti a più strumenti op. 6.

27 Juin 2012, 04:53am

Publié par vertuchou

 

 

Felice Evaristo Dall'Abaco

1675 - 1742

Concerto a più istrumenti

Opus 6 n. 12 

1735

 

Il Tempio Armonico (orchestre baroque de Vérone)

sous la dircetion d'Alberto Rasi

Voir les commentaires

A deux beaux yeux

26 Juin 2012, 05:48am

Publié par vertuchou

Vous avez un regard singulier et charmant ;
Comme la lune au fond du lac qui la reflète,
Votre prunelle, où brille une humide paillette,
Au coin de vos doux yeux roule languissamment ;

Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ;
Ils sont de plus belle eau qu'une perle parfaite,
Et vos grands cils émus, de leur aile inquiète,
Ne voilent qu'à demi leur vif rayonnement.

Mille petits amours, à leur miroir de flamme,
Se viennent regarder et s'y trouvent plus beaux,
Et les désirs y vont rallumer leurs flambeaux.

Ils sont si transparents, qu'ils laissent voir votre âme,
Comme une fleur céleste au calice idéal
Que l'on apercevrait à travers un cristal.

 

Théophile Gautier

Voir les commentaires

L'Ile Lacroix, Rouen (L'effet du brouillard)

25 Juin 2012, 05:52am

Publié par vertuchou

 

 

Pissarro.jpg

 

Camille Pissarro

L'Ile Lacroix, Rouen (L'effet du brouillard)

1888

huile sur toile

21 x 25

Voir les commentaires

La belle inconnue

24 Juin 2012, 08:04am

Publié par vertuchou

Diophante, permets au pauvre rimailleur
De bousculer un peu cette douce ingénue
Que fit naître un beau jour ta plume bienvenue
Pour le plus grand plaisir des esprits pinailleurs.

Il me faut avant tout, patient orpailleur,
Pour débusquer enfin cette belle inconnue,
Chercher obstinément sa cache saugrenue.
Au coin de l'hypothèse ? Ici ? Peut-être ailleurs ?

Je crois avoir trouvé la bonne algorithmique.
A petits pas prudents, j'approche. C'est magique !
Va-t-elle se laisser surprendre de plein gré ?

Oui! Victoire ! Je l'ai ! Mais elle a deux copines ?
- Est-il si surprenant de trouver trois racines
Dans une équation du troisième degré ?

    Pierre Lamy

Voir les commentaires

La poésie doit être le miroir

23 Juin 2012, 05:31am

Publié par vertuchou

La poésie doit être le miroir terrestre de la Divinité,

et réfléchir, par les couleurs, les sons et les rythmes,

toutes les beautés de l’univers.


Madame de Staël

Voir les commentaires

Il y a des pierres bleues

22 Juin 2012, 04:48am

Publié par vertuchou

Il y a des pierres bleues
qui saisissent
le chant de la lune
à l'instant du sommeil

Des pierres bleues
gouttes de nuit
qui font germer le ciel
dans les pépinières de l'ombre

Et parfois
dans le bleu
une veine qui court
On ne sait où.

Alain Boudet

 


Voir les commentaires

Look of love / le regard d'amour

21 Juin 2012, 05:35am

Publié par vertuchou

The look of love is in your eyes
a look your smile can't disguise
the look of love
is saying so much more than these words could ever say
and what my heart has heard, well it takes my breath away

I can hardly wait to hold you, feel my arms around you
how long I have waited
waited just to love you, now that I have found you
don't ever go

You've got the
Look of love, it's on your face
a look that time can't erase
be mine tonight
let this be just the start of so many nights like this
let's take a lover's vow and then seal it with a kiss

I can hardly wait to hold you, feel my arms around you
how long I have waited
waited just to love you, now that I have found you
don't ever go
don't ever go
I love you so…

 

paroles de Hal David

 

musique de Burt Bacharach -

 

interprété par Nina Simone

 

 

Le regard d´amour est dans tes yeux
Un regard que ton sourire ne peut pas déguiser
Le regard d'amour dit bien plus que n'importe quel mot pourrait dire
Et ce que mon cœur avait entendu, et tu prends mon souffle

Ne peux pas attendre pour te tenir, sentir mes bras autour de toi
Combien de temps j´ai attendu.
J´ai attendu seulement pour  t´aimer, maintenant que je t'ai trouvé.

Tu as le regard d'amour
C'est dans ton visage
Un regard qui le temps ne peut pas effacer
Sois à moi ce soir, que ce soit  le début de nombreuses nuits comme ça.
Allons faire un serment d'amoureux, puis nous allons sceller avec un baiser.

Ne peux pas attendre pour te tenir, sentir mes bras autour de  toi.
Combien de temps j´ai attendu...
J´ai attendu seulement pour t´aimer, maintenant que je t'ai trouvé.

Ne t'en va jamais !
Ne t'en va jamais !
Je t'aime tant !

Voir les commentaires

1 2 3 > >>