Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Les mois de l’année

31 Décembre 2016, 02:57am

Publié par vertuchou

Janvier pour dire à l’année « bonjour »
Février pour dire à la neige « il faut fondre »
Mars pour dire à l’oiseau migrateur « reviens »
Avril pour dire à la fleur « ouvre-toi »
Mai pour dire « ouvriers nos amis »
Juin pour dire à la mer « emporte-nous très loin »
Juillet pour dire au soleil « c’est ta saison »
Août pour dire « l’homme est heureux d’être homme »
Septembre pour dire au blé « change-toi en or »
Octobre pour dire « camarades la liberté »
Novembre pour dire aux arbres « déshabillez-vous »
Décembre pour dire à l’année « adieu, bonne chance. »
Et douze mois de plus par an, mon fils,
Pour te dire que je t’aime.

Alain Bosquet

Voir les commentaires

Villa Sorra

30 Décembre 2016, 03:06am

Publié par vertuchou

Corrado Fanti (1947), Villa Sorra, 1982.

Corrado Fanti (1947), Villa Sorra, 1982.

Voir les commentaires

Mes yeux dolents ont plaint mon coeur

29 Décembre 2016, 03:01am

Publié par vertuchou

Mes yeux dolents ont plaint mon coeur;
ils ont subi la souffrance des pleurs
et restent vaincus à jamais.
Pour désormais épancher la douleur
qui par degrés me conduit à la mort,
ma voix devra crier mon deuil.
Et puisqu'il me souvient que de ma Dame
j'aimais à vous parler, dames courtoises,
au temps qu'elle vivait,
à nulle autre ne parlerait
qu'à dame de coeur noble,
et dans les pleurs la chanterai,
car elle s'en est allée au ciel soudain,
laissant Amour en peine auprès de moi.

Dante Alighieri

Voir les commentaires

Le secret de la poésie

28 Décembre 2016, 02:56am

Publié par vertuchou

Le secret de la poésie ne consiste pas tant à offrir de la beauté

qu'à unir,  à faire communiquer intimement l'âme des hommes.

Vicente Aleixandre Merlo

Voir les commentaires

Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

27 Décembre 2016, 03:40am

Publié par vertuchou

Pourtant les hôtesses sont douces
Aux auberges bordées de neige
Pourtant patientent les épouses
Que les enfants ont prises au piège
Pourtant les auberges sont douces
Où le vin fait tourner manège
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Pourtant les villes sont paisibles
Où tremblent cloches et clochers
Mais le diable dort-il sous la bible ?
Mais les rois savent-ils prier ?
Pourtant les villes sont paisibles
De blanc matin en blanc coucher
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Pourtant il nous reste à rêver
Pourtant il nous reste à savoir
Et tous ces loups qu'il faut tuer
Tous ces printemps qu'il reste à boire
Désespérance ou désespoir
Il nous reste à être étonnés
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Pourtant il nous reste à tricher
Être le pique et jouer cœur
Être la peur et rejouer
Être le diable et jouer fleur
Pourtant il reste à patienter
Bon an mal an on ne vit qu'une heure
Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

Jacques Brel

https://www.youtube.com/watch?v=RXlBP7oJd7I

Voir les commentaires

Just So

26 Décembre 2016, 03:12am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

Vos beaux yeux

25 Décembre 2016, 03:07am

Publié par vertuchou

Chanson

Vos beaux yeux sur ma franchise 
N’adressent pas bien leurs coups, 
Tête chauve et barbe grise 
Ne sont pas viande pour vous ; 
Quand j’aurais l’heure de vous plaire, 
Ce serait perdre du temps ; 
Iris, que pourriez-vous faire 
D’un galant de cinquante ans ?

Ce qui vous rend adorable 
N’est propre qu’à m’alarmer, 
Je vous trouve trop aimable 
Et crains de vous trop aimer : 
Mon cœur à prendre est facile, 
Mes vœux sont des plus constants ; 
Mais c’est un meuble inutile 
Qu’un galant de cinquante ans.

Si l’armure n’est complète, 
Si tout ne va comme il faut, 
Il vaut mieux faire retraite 
Que d’entreprendre un assaut : 
L’amour ne rend point la place 
À de mauvais combattants, 
Et rit de la vaine audace 
Des galants de cinquante ans.
 

Pierre Corneille

 

Voir les commentaires

Sans savoir pourquoi, il fut attiré par elle

24 Décembre 2016, 03:05am

Publié par vertuchou

Sans savoir pourquoi, il fut attiré par elle, c'était fou, c'était évident, c'était instinctif. Il devait à tout prix lui parler. Mais dès qu'il avança vers elle, il commença à souffrir. Cette image, cette fille sortant de l'église, le hantait déjà comme si elle était un souvenir et non le présent. Une fois face à elle, il se mit en travers de son chemin et lui dit : "Vous êtes si belle que je préfère ne jamais vous revoir."
Mon père aimait plus que tout ce souvenir car il estimait, sûrement à juste titre, que c'était la seule fois de sa vie où il avait été héroïque, étonnant, et même charmant. Il n'en revenait pas d'avoir été soumis à une telle pulsion. Et puis, bien sûr, pour saisir entièrement la saveur de ce moment, il fallait ajouter que cette femme allait devenir sa femme. Cette femme allait devenir ma mère.
David Foenkinos, les souvenirs

Voir les commentaires

Donne-moi ta main

23 Décembre 2016, 02:03am

Publié par vertuchou

« Donne-moi ta main
et je te conduirai aux champs interprétés par l’hymne des moissons.
Hâtons-nous avant que les oiseaux ne nous disputent les fruits,
avant que les insectes ne fassent des feuilles entrouvertes leur nourriture.
Donne-moi ta main,
je t’apprendrai cette saveur du sol reconnaissant,
je te donnerai pour couche la terre amie
et j’offrirai à ta tête vieillie de reposer
sur l’herbe silencieuse des champs.
Je ne demanderai rien,
tu entendras seulement la mélodie des jeunes eaux
et ces paroles prononcées par mon regard sur ton visage bien-aimé. »

Adalgisa Nery

Voir les commentaires

No surprises

22 Décembre 2016, 02:56am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>