Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Ma poésie est vive comme le feu

31 Janvier 2017, 03:13am

Publié par vertuchou

Ma poésie est vive comme le feu,

elle glisse entre mes doigts comme un rosaire.

Je ne prie pas, car je suis un poète de la disgrâce

qui tait parfois le travail d’une naissance d’entre les heures,

je suis le poète qui crie et joue avec ses cris,

je suis le poète qui chante et ne trouve pas ses mots,

je suis la paille sèche où vient battre le son,

je suis la berceuse qui fait pleurer les enfants,

je suis la vanité qui se laisse chuter,

le manteau de métal d’une longue prière

d’un vieux deuil du passé et qui est sans lumière.

Alda Merini

(Traduction de Martin Rueff)

Voir les commentaires

Suite - Badinerie

30 Janvier 2017, 02:53am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

Soupir

29 Janvier 2017, 02:51am

Publié par vertuchou

Mon âme vers ton front où rêve, ô calme soeur,
Un automne jonché de taches de rousseur,
Et vers le ciel errant de ton oeil angélique
Monte, comme dans un jardin mélancolique,
Fidèle, un blanc jet d'eau soupire vers l'Azur !
- Vers l'Azur attendri d'Octobre pâle et pur
Qui mire aux grands bassins sa langueur infinie
Et laisse, sur l'eau morte où la fauve agonie
Des feuilles erre au vent et creuse un froid sillon,
Se traîner le soleil jaune d'un long rayon.

Stéphane Mallarmé

Voir les commentaires

Doux est l’amour

28 Janvier 2017, 03:48am

Publié par vertuchou

 Doux est l’amour, mais plus doux encore pour moi d’être en toi.

À l’heure où tu t’abandonnes, où tremblent les nerfs de ton cou. À l’heure où tu te perds en moi et où je maîtrise ta perte.

Toi, mer passive et passionnée, éternelle autant qu’éphémère au gré de tes humeurs, ruisselets, ravin où chantent des perdrix avec leurs griffes toutes rouges, toi et moi.


—      Vassilis Vassilikos

Voir les commentaires

Chanson pour le dernier enfant juif

27 Janvier 2017, 03:05am

Publié par vertuchou

Mon père est pendu à l’étoile,
ma mère glisse avec le fleuve,
ma mère luit
mon père est sourd,
dans la nuit qui me renie,
dans le jour qui me détruit.
La pierre est légère.
Le pain ressemble à l’oiseau
et je le regarde voler.
Le sang est sur mes joues.
Mes dents cherchent une bouche moins vide
dans la terre ou dans l’eau,
dans le feu.
Le monde est rouge.
Toutes les grilles sont des lances.
Les cavaliers morts galopent toujours
dans mon sommeil et dans mes yeux.
Sur le corps ravagé du jardin perdu
fleurit une rose, fleurit une main
de rose que je ne serrerai plus.
Les cavaliers de la mort m’emportent.
Je suis né pour les aimer.

Edmond Jabès

Voir les commentaires

Waiting for the subway

26 Janvier 2017, 03:45am

Publié par vertuchou

-Ed van-der-Elsken, Waiting for the subway

-Ed van-der-Elsken, Waiting for the subway

Voir les commentaires

La poésie est une parole aimante

25 Janvier 2017, 03:38am

Publié par vertuchou

La poésie est une parole aimante: elle rassemble celui qui la prononce,

elle le recueille dans la nudité de quelques mots.

Ces mots - et avec eux le mystère de la présence humaine -

sont offerts à celui qui les entend, qui les reçoit.

Christian Bobin, La merveille et l'obscur (1991)

Voir les commentaires

Etre Celle

24 Janvier 2017, 03:40am

Publié par vertuchou

Je veux être celle qui boit le ciel
Celle que l’aube berce jusqu’à l’extase
Un filet de pluie sur le magnolia
Un fil à tes doigts

Je veux être celle qui n’a de cesse
Celle qui lape le sel Jusqu’à l’ivresse
La fièvre de vie posée sur tes lèvres
Un souffle à ma voix

Être celle qui laisse la sève couler dans les arbres
Être celle debout dans l’averse
À la gifle du vent, être celle
Que la rose ne blesse

Je veux être celle qui n'a plus peur
Être de celles qui ont laissé le sel rouiller, les armures
Être en selle, armée de joie
Être sans roi, les rênes
À mes doigts

Être celle qui laisse la sève couler dans les arbres
Être celle debout dans l'averse
À la gifle du vent, être celle
Que la rose ne blesse

Je veux être celle qui boit le ciel

Michel Daudin / Vanessa Paradis

Voir les commentaires

ELA

23 Janvier 2017, 03:30am

Publié par vertuchou

Dpm La Nena & Danças Ocultas - ELA

Voir les commentaires

A poor young shepherd

22 Janvier 2017, 03:28am

Publié par vertuchou

J'ai peur d'un baiser
Comme d'une abeille.
Je souffre et je veille
Sans me reposer :
J'ai peur d'un baiser !

Pourtant j'aime Kate
Et ses yeux jolis.
Elle est délicate,
Aux longs traits pâlis.
Oh ! que j'aime Kate !

C'est Saint-Valentin !
Je dois et je n'ose
Lui dire au matin...
La terrible chose
Que Saint-Valentin !

Elle m'est promise,
Fort heureusement !
Mais quelle entreprise
Que d'être un amant
Près d'une promise !

J'ai peur d'un baiser
Comme d'une abeille.
Je souffre et je veille
Sans me reposer :
J'ai peur d'un baiser !

Paul Verlaine

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>