Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

La forêt de l'amour en nous

31 Mars 2017, 03:37am

Publié par vertuchou

  (...)
Je ne voyage qu’entre
Un rêve et un rêve
Nos corps et leurs deux visages
Flux de lumière et deux chansons
Je ne voyage que pour m’éclairer
La face de la vérité dans nos corps
Rêve et réalité sont deux enfants :
Celui-ci est espace
L’autre est temps
(...)

Adonis

Voir les commentaires

Fides Tua

30 Mars 2017, 03:11am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

Elle ne portait d’autres joyaux

29 Mars 2017, 02:52am

Publié par vertuchou

[...]
Elle ne portait d’autres joyaux que sa parfaite beauté, et quand je lui ai offert la coupe de la bienvenue
Le vin dans sa bouche si fraîche est devenu rouge d’envie.
Avec la joie et avec les rires, j’ai bientôt pu la soumettre à ma volonté.
Puis, comme un oreiller d’amour, je lui ai offert ma joue que le bonheur faisait trembler.
Déjà la voici qui m’avoue : Il n’y a que dans tes bras que je puis connaître un sommeil pur.
Tandis qu’elle reposait à mes côtés, sans nombre furent les baisers que je lui ai volés.
Car qui pourrait rassasier son désir en cueillant les fleurs du jardin qu’il est seul à posséder ?
Pendant que cette lune sommeillait ainsi languide sur mon sein
L’autre lune qui — en vain — illuminait les deux, jalouse, n’a pas tardé à s’obscurcir.
Alors la nuit a été saisie d’un brusque effroi et s’est ainsi plainte : Ah ! qui donc m’enlève la splendeur du croissant d’argent ?
Elle ignorait, l’infortunée, que la lune véritable était endormie entre mes bras.

Ibn Ammar

Voir les commentaires

La littérature se sert des mots

28 Mars 2017, 02:47am

Publié par vertuchou

La littérature se sert des mots, la poésie sert les mots

Jean-Paul Sartre

Voir les commentaires

Tu brûles mes poèmes

27 Mars 2017, 03:39am

Publié par vertuchou

Tu brûles mes poèmes

En quelle langue sont-ils ?

La langue d’amour n’a point de nom

Qui brûle l’autre

Ton feu ou mon poème ?

- Siham Bouhlal

 

Voir les commentaires

Passacaille

26 Mars 2017, 03:08am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

Les Effarés

25 Mars 2017, 03:20am

Publié par vertuchou

Noirs dans la neige et dans la brume,
Au grand soupirail qui s’allume,
Leurs culs en rond,

À genoux, cinq petits, — misère ! —
Regardent le boulanger faire
Le lourd pain blond.

Ils voient le fort bras blanc qui tourne
La pâte grise, et qui l’enfourne
Dans un trou clair.

Ils écoutent le bon pain cuire.
Le boulanger au gras sourire
Chante un vieil air.

Ils sont blottis, pas un ne bouge,
Au souffle du soupirail rouge,
Chaud comme un sein.

Et quand, pendant que minuit sonne,
Façonné, pétillant et jaune
On sort le pain,

Quand, sur les poutres enfumées,
Chantent les croûtes parfumées,
Et les grillons,

Quand ce trou chaud souffle la vie
Ils ont leur âme si ravie,
Sous leurs haillons,

Ils se ressentent si bien vivre,
Les pauvres petits pleins de givre,
Qu’ils sont là, tous,

Collant leurs petits museaux roses
Au grillage, chantant des choses
Entre les trous,

Mais bien bas, comme une prière
Repliés vers cette lumière
Du ciel rouvert,

Si fort, qu’ils crèvent leur culotte,
Et que leur lange blanc tremblote
Au vent d’hiver.

Arthur Rimbaud

Voir les commentaires

Quand tu liras ce papier

24 Mars 2017, 02:44am

Publié par vertuchou

Quand tu liras ce papier, mon ange, je ne serai pas auprès de toi, je ne serai pas là pour te dire : pense à moi !

Je veux que ce papier te le dise. Je voudrais que dans ces lettres tracées pour toi tu puisses trouver tout ce qu’il y a dans mes yeux, tout ce qu’il y a sur mes lèvres, tout ce qu’il y a dans mon coeur, tout ce qu’il y a dans ma présence quand je te dis : je t’aime !

 Je voudrais que cette lettre entrât dans ta pensée comme mon regard, comme mon souffle, comme le son de ma voix pour lui dire à cette charmante pensée que j’aime : n’oublie pas !

Tu es ma bien-aimée, ma Juliette, ma joie, mon amour, depuis trois ans bientôt ! Ecris-moi quand je ne suis pas là, parle-moi quand je suis là, aime-moi toujours !


                                      Victor Hugo

Voir les commentaires

Mon amour parle-moi

23 Mars 2017, 03:04am

Publié par vertuchou

   Quand tu m’aimes, qu’à tes étreintes
    Je m’abandonne avec émoi
    Pour calmer mes tourments mes craintes
    Mon amour parle-moi

    Il faut peupler les nuits hostiles
    Avec les cris de nos émois
    Il faut charmer les nuits tranquilles
    Mon amour parle-moi

    Dans la nuit vouée aux mauvais sorts
    Des fantômes jettent l’effroi
    Et toi si tu es un mort ?
    Mon amour parle-moi

    Si tu m’aimes il faut le dire
    Il faut me prouver tes émois
    Il faut me prouver ton délire
    Mon amour parle-moi

    Même si tu dis des mensonges
    si tu simules ton émoi
    Pour que le songe se prolonge
    Mon amour parle-moi.

    Robert Desnos

Voir les commentaires

Girl behind the bottle

22 Mars 2017, 03:01am

Publié par vertuchou

Irving Penn, Girl behind the bottle

Irving Penn, Girl behind the bottle

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>