Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

La Blanche et la Noire

29 Juin 2017, 03:10am

Publié par vertuchou

Félix Vallotton, La Blanche et la Noire, 1913, huile sur toile, 114 x 147 cm

Félix Vallotton, La Blanche et la Noire, 1913, huile sur toile, 114 x 147 cm

Voir les commentaires

Jouissance.

28 Juin 2017, 03:09am

Publié par vertuchou

Aujourd'hui dans tes bras j'ai demeuré pâmée,
Aujourd'hui, cher Tirsis, ton amoureuse ardeur
Triomphe impunément de toute ma pudeur
Et je cède aux transports dont mon âme est charmée.

Ta flamme et ton respect m'ont enfin désarmée ;
Dans nos embrassements, je mets tout mon bonheur
Et je ne connais plus de vertu ni d'honneur
Puisque j'aime Tirsis et que j'en suis aimée.

ô vous, faibles esprits, qui ne connaissez pas
Les plaisirs les plus doux que l'on goûte ici-bas,
Apprenez les transports dont mon âme est ravie !

Une douce langueur m'ôte le sentiment,
Je meurs entre les bras de mon fidèle Amant,
Et c'est dans cette mort que je trouve la vie.


Marie-Catherine de Villedieu

Voir les commentaires

Le métier de poète n’est pas inutile

27 Juin 2017, 02:59am

Publié par vertuchou

Le métier de poète n’est pas inutile, ni fou, ni frivole. Les poètes sont des créateurs, (poète vient du grec et signifie en effet créateur et poésie signifie création) - Rien ne vient donc sur terre, n’apparaît aux yeux des hommes s’il n’a d’abord été imaginé par un poète. L’amour même, c’est la poésie naturelle de la vie, l’instinct naturel qui nous pousse à créer de la vie, à reproduire.
—      Guillaume Apollinaire

Voir les commentaires

Art poétique

26 Juin 2017, 02:53am

Publié par vertuchou

Si j’écris, c’est disons
pour ouvrir une porte.

Le chant
Peut être silence.

Lorsque j’écris nuage,
le mot nuage,
c’est qu’il se passe quelque chose
avec le mot nuage…

Ce que je crois ne pas savoir,
Ce que je n’ai pas en mémoire,

C’est le plus souvent
ce que j’écris dans mes poèmes.

Et si le poème
Etait une bougie
Qui se consumerait
sans jamais s’épuiser ?

Quand un poème t’arrive,
Tu ne sais d’où ni pourquoi, c’est comme si un oiseau
Venait se poser dans ta main …

Le poème s’enracine
dans ce qu’il devient.

Je suis un ruminant
Je broute des mots.

Eugène Guillevic

Voir les commentaires

Allt under himmelens fäste

25 Juin 2017, 22:33pm

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

Éloge de l'amour

24 Juin 2017, 22:23pm

Publié par vertuchou

Tout l'Univers obéit à l'Amour ;
Belle Psyché, soumettez-lui votre âme.
Les autres dieux à ce dieu font la cour,
Et leur pouvoir est moins doux que sa flamme.
Des jeunes coeurs c'est le suprême bien
Aimez, aimez ; tout le reste n'est rien.

Sans cet Amour, tant d'objets ravissants,
Lambris dorés, bois, jardins, et fontaines,
N'ont point d'appâts qui ne soient languissants,
Et leurs plaisirs sont moins doux que ses peines.
Des jeunes coeurs c'est le suprême bien
Aimez, aimez ; tout le reste n'est rien

Jean de La Fontaine

 

Voir les commentaires

La poésie est un écho

23 Juin 2017, 02:14am

Publié par vertuchou

La poésie est un écho qui demande à une ombre danseuse d’être sa partenaire.

Carl Sandburg

Voir les commentaires

Le chant d'amour

22 Juin 2017, 02:40am

Publié par vertuchou

Voici de quoi est fait le chant symphonique de l’amour
Il y a le chant de l’amour de jadis
Le bruit des baisers éperdus des amants illustres
Les cris d’amour des mortelles violées par les dieux
Les virilités des héros fabuleux érigées comme des pièces contre avions
Le hurlement précieux de Jason
Le chant mortel du cygne
Et l’hymne victorieux que les premiers rayons du soleil ont fait chanter à Memnon l’immobile
Il y a le cri des Sabines au moment de l’enlèvement
Il y a aussi les cris d’amour des félins dans les jongles
La rumeur sourde des sèves montant dans les plantes tropicales
Le tonnerre des artilleries qui accomplissent le terrible amour des peuples
Les vagues de la mer où naît la vie et la beauté
 
Il y a là le chant de tout l’amour du monde
 
Guillaume Apollinaire

Voir les commentaires

Pure imagination

21 Juin 2017, 03:07am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

C'est peu de dire aimer,

20 Juin 2017, 21:46pm

Publié par vertuchou

Chimène

C'est peu de dire aimer, Elvire, je l'adore ;
Ma passion s'oppose à mon ressentiment ;
Dedans mon ennemi je trouve mon amant ;
Je sens qu'en dépit de toute ma colère,
Rodrigue dans mon coeur combat encor mon père.
Il l'attaque, il le presse, il cède, il se défend,
Tantôt fort, tantôt faible, et tantôt triomphant :
Mais en ce dur combat de colère et de flamme,
Il déchire mon coeur sans partager mon âme ;
Et quoi que mon amour ait sur moi de pouvoir,
Je ne consulte point pour suivre mon devoir ;
Je cours sans balancer où mon honneur m'oblige.
Rodrigue m'est bien cher, son intérêt m'afflige ;
Mon coeur prend son parti ; mais, malgré son effort,
Je sais ce que je suis, et que mon père est mort.

Pierre Corneille, Le Cid,  Acte 3, Scène 3

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>