Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Articles avec #poetes d'aujourd'hui

Etre poète

10 Août 2017, 02:13am

Publié par vertuchou

Être poète
écrire pour respirer
chanter pour inspirer
livreur d’amour et d’alarme
embarqué dans tous les déluges on désaltère les fontaines
dans le désert seul voué à la noria
dévoué au rêve quand le soleil se pose
On révoque les maîtres
les souverains et les assujettis
on récuse la place du maître
avec ses monstres ses meurtres ses murs et ses armures
la place du plomb et de la peur du silence et du bruit
la vraie place forte de la mort éternellement mortelle
toujours recommencée
Mais la place assiégée par les flèches de la lumière
avisant les souterrains d’espoir
car au-dessous des tombes et des charniers
il y a l’humus et le limon des résistances fertiles
car au-dessus des gibets des croix et des statues
au-dessus des micros des codes et des prières
quand les dieux n’ont pas l’oeil sur leurs écritures
on délivre des paroles de pollen de sang de sève et de sisal
imaginant l’avenir pour l’horizon et la vigie
La page en sentinelle relève les mots de passe à la sortie
du temps
colporte la liberté sur les désespoirs antérieurs
éclaire l’astre sur le désastre le rythme sur le chaos
envole Shérazade sur un tapis de colibris.

 

Daniel Maximin

Voir les commentaires

Un grain

6 Août 2017, 02:15am

Publié par vertuchou

Un grain de peau
Un grain de voix
Il faudra tout oublier
Dans le sablier
Restera la plage
Sans visage
Sans contour
Sans retour
Juste ce poids
L'envol d'oiseau !

 Sylvie Brès

 

 

Voir les commentaires

Je suis comme je suis

2 Août 2017, 03:00am

Publié par vertuchou

Je suis faite comme ça
Quand j'ai envie de rire
Que je ris aux éclats
J'aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n'est pas le même
Que j'aime à chaque fois
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus
Que voulez-vous de moi

Je suis faite pour plaire
Et n'y puis rien y changer
Mes talons sont trop hauts
Ma taille trop cambrée
Mes seins beaucoup trop durs
Et mes yeux cernés
Et puis après
Qu'est que ça peut vous faire
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais

Qu'est que ça peut vous faire
Ce qui m'est arrivé
Oui j'ai aimé quelqu'un
Oui quelqu'un m'a aimée
Comme les enfants qui s'aiment
Simplement savent aimer
Aimer aimer ...
Pourquoi me questionner
Je suis là pour vous plaire
Et n'y puis rien y changer.


Jacques Prévert

Voir les commentaires

Ne viens pas avec toute la vérité

31 Juillet 2017, 18:48pm

Publié par vertuchou

Ne viens pas avec toute la vérité,
ne viens pas avec l’océan pour ma soif,
ne viens pas avec le ciel quand
je demande une lampe,
viens avec une étincelle,
de la rosée,
un flocon,
comme les oiseaux emportent
des gouttelettes après le bain
et le vent
un grain de sel.

Olav H. Hauge

Voir les commentaires

N

28 Juillet 2017, 02:12am

Publié par vertuchou

I

A quoi penses-tu ?
Je pense au premier baiser que je te donnerai.

II

Baisers semblables aux paroles du rêveur
Vous êtes au service des forces inventées.


III

Aux rues de petites amours
Les murs finissent en nuit noire
J'aime
Et mes rideaux sont blancs.


IV

Sans éclat et douce à son nid
Elle apparaît dans un sourire.


V

Le 21 du mois de juin 1906
A midi
Tu m'as donné la vie.


VI

J'ai dit facile et ce qui est facile
C'est la fidélité.


VII

Il faut la voir au dur soleil grevé de roches inaccessibles
Il faut la voir en pleine nuit
Il faut la voir quand elle est seule.

- 1942 -

Paul Eluard

Voir les commentaires

Mon voyage

24 Juillet 2017, 02:19am

Publié par vertuchou

Pendant que tu parcourais la terre
En pensée je parcourais ton corps
Je découvrais Vérone et Cythère
Le Mont Olympe et l'intime Angkor

J'ai marché sur les pas de ton âme
J'ai vu ainsi d'étranges pays
Des mers de glace s'offrant aux flammes
J'ai vu le Vésuve et Pompeï

J'ai suivi le parcours de tes veines
Me suis endormi dans tes cheveux
Ton cœur battait d'inquiétudes vaines
D'un regret sourd, de troublants aveux

En lui j'ai lu les anciennes stances
Des amants de ton passé fougueux
Ceux que tu jugeais sans importance
Peut-être suis-je déjà l'un d'eux?

Dans la paume d'une main secrète
J'ai vu des firmaments s'embraser
Et mon destin aux lignes discrètes
Attendre pour vivre ton baiser

J'ai ouvert ton corps comme un ouvrage
J'ai bercé tes seins au parfum clair
Blotti ma bouche au point des orages
Pour y boire le sang des éclairs

J'ai hanté ton baiser et ta fièvre
Ta chaleur ton souffle sensuel
Goûté ton Rimmel ton rouge à lèvres
La morsure d'un rire cruel

J'ai vu des héliotropes mauves
Dans ton regard et d'ardents braseros
Dans la toison fine d'une alcôve
J'ai laissé le cristal d'un sanglot

Je me suis assis au bord d'un songe
Sur ton ventre j'ai posé ma joue
Je n'ai pas vu en toi de mensonges
Mais tu joues sans savoir que tu joues.

J'ai pénétré dans tes yeux qui brillent
Là où tu déguises tes secrets
J'y ai vu une petite fille
Qui semblait attendre et qui pleurait.

Pendant que tu parcourais le monde
En pensée je parcourais ton corps
Ton âme est une aube si profonde
Même sans toi j'y demeure encor.

Jean-Paul Sermonte

Voir les commentaires

Si elle s’endort

16 Juillet 2017, 02:22am

Publié par vertuchou

Si elle s’endort entre mes bras
Je la retrouve dans mon sommeil
Et si mes rêves la réveillent
Elle m’accueille dans les siens

Ainsi que l’eau son corps est lisse
Et transparent et mes caresses
De la toucher sont plus légères
Que les nuages quand il neige

Elle escalade mes vertèbres
Et mes nerfs tend comme une harpe
Quand elle atteint ma nuque
Elle m’éparpille avec son rire

Fouad El-Etr

 

Voir les commentaires

Tue-moi, splendide et sombre amour

12 Juillet 2017, 02:58am

Publié par vertuchou

Tue-moi, splendide et sombre amour,
si tu vois dans mon âme s’égarer l'espérance,
si le cri de douleur en moi se lasse,
comme dans mes mains succombe cette fleur.

Dans l’abîme de mon cœur
tu trouvas un espace digne de ton attente,
en vain de ton ciel tu m’éloignas
laissant en flammes ma désolation.

Contemple la misère, la richesse
de qui connaît toute la joie.
Contemple mon hypnotique tristesse.

Ô toi qui me fis don de l’harmonie!
Je crois sans espérance en ta promesse.
Amour contemple-moi, dans tes bras, prisonnière.

Silvina Ocampo

Voir les commentaires

Surgis

8 Juillet 2017, 03:14am

Publié par vertuchou

Surgis d'une seule eau
Comme une jeune fille seule
Au milieu de ses robes nues
Comme une jeune fille nue
Au milieu des mains qui la prient
Je te salue

Je brûle d'une flamme nue
Je brûle de ce qu'elle éclaire
Surgis ma jeune revenante
Dans tes bras une île inconnue
Prendra la forme de ton corps
Ma souriante

Une île et la mer diminue
L'espace n'aurait qu'un frisson
Pour nous deux un seul horizon
Crois- moi surgis cerne ma vue
Donne la vie à tous mes rêves
Ouvre les yeux.

Paul, Eluard

Voir les commentaires

prendre corps

4 Juillet 2017, 02:39am

Publié par vertuchou

je te flore /

tu me faune /

je te peau / je te porte / et te fenêtre /

tu m’os / tu m’océan / tu m’audace / tu me météorite /

je te clé d’or / je t’extraordinaire / tu me paroxysme / tu me paroxysme / et me paradoxe / je te clavecin / tu me silencieusement / tu me miroir / je te montre / tu me mirage / tu m’oasis / tu m’oiseau / tu m’insecte / tu me cataracte / je te lune / tu me nuage / tu me marée haute / je te transparente / tu me pénombre / tu me translucide / tu me château vide / et me labyrinthe / tu me parallaxes / et me parabole / tu me debout / et couché / tu m’oblique / je t’équinoxe / je te poète / tu me danse / je te particulier / tu me perpendiculaire / et sous pente / tu me visible / tu me silhouette / tu m’infiniment / tu m’indivisible / tu m’ironie / je te fragile / je t’ardente / je te phonétiquement / tu me hiéroglyphe / tu m’espace / tu me cascade / je te cascade à mon tour / mais toi / tu me fluide / tu m’étoile filante / tu me volcanique /  nous nous pulvérisable / nous nous scandaleusement / jour et nuit / nous nous aujourd’hui même / tu me tangente / je te concentrique / concentrique / tu me soluble / tu m’insoluble / en m’asphyxiant / et me libératrice / tu me pulsatrice / pulsatrice / tu me vertige / tu m’extase / tu me passionnément / tu m’absolu / je t’absente / tu m’absurde / je te marine / je te chevelure / je te hanche / tu me hantes / je te poitrine / je buste ta poitrine / puis ton visage / je te corsage / tu m’odeur / tu me vertige / tu glisses / je te cuisse / je te caresse / je te frissonne / tu m’enjambes / tu m’insupportable / je t’amazone / je te gorge / je te ventre / je te jupe / je te jarretelle / je te peins / je te bach / pour clavecin / sein / et flûte / je te tremblante / tu m’as séduit / tu m’absorbes / je te dispute / je te risque / je te grimpe / tu me frôles / je te nage / mais toi / tu me tourbillonnes / tu m’effleures / tu me cerne / tu me chair cuir peau et morsure / tu me slip noir / tu me ballerine rouge / et quand tu ne haut talon pas mes sens / tu es crocodile / tu es phoque / tu es fascine / tu me couvres / et je te découvre / je t’invente / parfois / tu te livres / tu me lèvre humide / je te délivre / je te délire / tu me délire / et passionne / je t’épaule / je te vertèbre / je te cheville / je te cil et pupille / et si je n’omoplate pas / avant mes poumons / même à distance / tu m’aisselle / je te respire / jour et nuit / je te respire / je te bouche / je te baleine / je te dent / je te griffe / je te vulve / je te paupière / je te haleine / je t’aime / je te sens / je te cou / je te molaire / je te certitude / je te joue / je te veine / je te main / je te sueur / je te langue / je te nuque / je te navigue / je t’ombre / je te corps / je te fantôme /

je te rétine / dans mon souffle / tu t’iris /

je t’écris /

tu me penses

Ghérasim Luca

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>