Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

emois

Je veux sentir encore

14 Juin 2024, 01:45am

Publié par vertuchou

Je veux sentir encore le martèlement violent au fond de moi, sentir le sang brûlant courir plus vite dans les veines, sentir le rythme lent, caressant, et puis soudain les coups violents, sentir l'excitation pendant les arrêts, quand j'entends des bruits de gouttes d'eau...

Et te sentir palpiter dans ma bouche.

Oh toi... je ne supporte pas de t'écrire.

Je te veux, comme une folle.

Je veux écarter en grand les jambes, je fonds, je tremble...

Je veux faire des choses tellement folles avec toi que je ne trouve pas les mots pour en parler.

Lettre d'Anaïs Nin à Henry Miller

Voir les commentaires

Je n'oublierais jamais la façon

6 Juin 2024, 00:23am

Publié par vertuchou

Je n'oublierais jamais la façon qu'il tenait son cou. Ils ne flirtaient pas, ne faisaient aucun geste érotique ou démonstratif, mais leur intimité était électrique. Il tenait son cou. Ce n'était pas un geste possessif, c'était fusionnel.

Lucia Berlin,  Manuel à l'usage des femmes de ménage.

Voir les commentaires

Tu aimais

29 Mai 2024, 01:34am

Publié par vertuchou

Tu aimais la courbe de ma nuque, le parfum de mes cheveux. Ma passion des fleurs, des couleurs, la robe violette achetée à Rome, mes courgettes grillées sur la braise. Et ma patience, disais-tu. Tu aimais le terrier odorant de mes aisselles, mon rire, ma purée d'olives et d'anchois, le calme lisse de mon sommeil, ma discrétion tout au long du jour et mon impudeur dans la jouissance. Tu aimais m'entendre chantonner en me coiffant, rire et babiller avec notre fils. Tu aimais lorsque j'offrais mon visage à la pluie de septembre. Tu m'aimais.

Claude Pujade-Renaud, Dans l'ombre de la lumière.

Voir les commentaires

On s’embrasse longuement

21 Mai 2024, 01:32am

Publié par vertuchou

On s’embrasse longuement contre un mur encore tiède du soleil de la journée, à l’angle d’Aurelio-Saliceti et Mattia-Montecchi. Les paumes de Marya enveloppent mon visage, dans le désordre grandissant de son souffle. Mes mains à moi épousent depuis son front la ligne de ses cheveux, glissent aussi vers ses hanches à la rencontre de quelques hyperboles dont j’éprouve le velouté à travers le tissu léger de sa robe.

Antoine Choplin, Partie italienne.
 

Voir les commentaires

Elle a aux yeux l'escarpée des pierrailles

13 Mai 2024, 01:30am

Publié par vertuchou

Elle a aux yeux l'escarpée des pierrailles, les lilas de tombée de jour, l'herbe qui blesse, le froid des matins. Elle a la chaleur du rêve, l'aile du geste. Elle est de châtaigne et d'ortie, de feu et de terres. Elle serre la visite du moindre, ouvre les mains, souffle et le brouillon de la journée commence. Elle relaie les heures, distrait le silence, boit le café à la bouilloire de midi, et, jusqu'au soir, vérifie sa verticale. On ne tombe jamais que de soi. L'arbre est patient, pas elle qui veut tout et maintenant. Elle a aux yeux l'enfance d'une interrogation: tu m'aimes?  

Ile Enige, Il n'y aura pas d'hiver sans tango, mon amour.        
 

Voir les commentaires

Ma bouche contre ton oreille

5 Mai 2024, 01:42am

Publié par vertuchou

Ma bouche contre ton oreille, je te dis des mots qui ne s'écrivent pas. Des mots qui exigent la voix. Des mots de toi à moi, les derniers prononcés qui traversent ta peau devenue froide, qui parcourent tes oreilles, ton cerveau, tes veines et tout ton squelette pour rejoindre ton souffle, si ténu soit-il. Des mots d'amour, de gratitude, alors que déjà se profile l'incertitude de ne pouvoir jamais vivre sans toi.

Léonor de Recondo,  Manifesto.

 

Voir les commentaires

Je me demandais

28 Avril 2024, 01:35am

Publié par vertuchou

Je me demandais comment arriver jusqu'au restaurant sans lui arracher cette robe qui ne servait qu'à la faire éclater de partout, la jeter sur la première banquette venue et la prendre là, en oubliant les convenances, le lieu public et ses badauds, la planète, le siècle, le temps, l'espace, tout, sauf son corps et son visage de statue narquoise.

Jacques Sternberg, Histoires à dormir sans vous.

Voir les commentaires

J’aime les regards

20 Avril 2024, 01:34am

Publié par vertuchou

J’aime les regards qu’il pose sur moi comme si c’était la première fois. J’aime ses mains, lorsqu’elles partent à la découverte d’un corps qu’il connaît pourtant par cœur. J’aime ses lèvres, pleines et douces, qui prennent possession des miennes, comme si c’était un besoin vital, une obsession. Jusqu’à la déraison. Faire l’amour avec lui, c’est oublier qui je suis. User ma peau contre la sienne. Fusionner les deux moitiés d’un tout.

 Karyn Adler, Unfaithful

 

Voir les commentaires

Elle pose ses mains

13 Avril 2024, 01:55am

Publié par vertuchou

Elle pose ses mains de chaque côté de mon visage et la pièce s'effondre. Je ne me suis jamais autant perdu dans un baiser auparavant.

Et puis, l’espace entre nous explose. Mon cœur manque constamment de battements et mes mains ne peuvent pas la rapprocher suffisamment de moi. Je la goûte et réalise que je suis affamé.

J'ai déjà aimé, mais ce n'était pas comme ça.

J'ai déjà embrassé auparavant, mais cela ne m'a pas brûlé vif.

Peut-être que ça dure une minute, et peut-être une heure. Tout ce que je sais, c'est ce baiser, et combien sa peau est douce lorsqu'elle effleure la mienne, et que même si je ne le savais pas jusqu'à présent, j'attends cette personne depuis toujours.

Jodi Lynn Picoult

Voir les commentaires

Elle me regarde dans les yeux

5 Avril 2024, 01:54am

Publié par vertuchou

Elle me regarde dans les yeux, droit dans les yeux comme une météore, une supernova qui me ferait prendre feu en touchant la fibre nue de mon âme.
J'ai l'estomac noué.

Aura Xilonen, Gabacho

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>