Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

poetes d'aujourd'hui

Chaleur estivale

23 Novembre 2022, 01:18am

Publié par vertuchou

Sur la plage le parasol fermé pointe au firmament
Ma langue savoure les grains de sel sur mes lèvres moites
Mes pieds s’enfoncent dans le sable chaud
Le sommeil me guette
Le rêve m’attend
Le soleil grandit l’éternité de mes pensées.
Je répète jusqu’à l’hallucination les vers que tu as écrits pour moi,
une nuit à côté des étoiles.
Sous l’astre de l’été
je revis notre amour : colonne ivre du temple de l’éternité
Les saisons se succèdent
Et moi
je crois encore aux feux d’artifices.

Sybille Rembard

Voir les commentaires

Vacances

19 Novembre 2022, 01:16am

Publié par vertuchou

Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Blanc est le pain
Bleu est le ciel
Rouge est le vin
D’or est le miel

Odeurs de mer
Embruns, senteurs
Parfums de terre
D’algues, de fleurs

Gai est ton rire
Plaisant ton teint
Bons, les chemins
Pour nous conduire

Lumière sans voile
Jours à chanter
Millions d’étoiles
Nuits à danser

Légers, nos dires
Claires, nos voix
Lourd, le désir
Pesants, nos bras

Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Doux le moment…
Doux le moment…

Esther Granek

Voir les commentaires

Dans ce rêve

15 Novembre 2022, 01:44am

Publié par vertuchou

Dans ce rêve
je ne sais plus vraiment
si je croquais un nuage
juteux comme un fruit mûr
ou si je buvais de la glace
au fond de ta culotte
ce que je sais
c'est que j'étais réveillé

Thomas Vinau

Voir les commentaires

You may write me down in history

9 Novembre 2022, 01:19am

Publié par vertuchou

Tu peux me faire passer à l'Histoire
Avec tes mensonges pervers,
Et me traîner dans la poussière,
Mais, comme elle, je me soulèverai.

Mon exubérance t'irrite-t-elle ?
La tristesse te gagne, pourquoi ?
Parce que j'avance comme si j'avais
Des puits de pétrole chez moi.

Tout comme les lunes et les soleils,
Aussi sûre que les marées,
Tel un espoir qui se réveille,
Toujours, je m'élèverai.

Voulais-tu me voir brisée ?
La tête courbée les yeux baissés ?
Mes épaules tombant comme des larmes,
Par mon âme en pleurs, diminuées ?

Est-ce mon dédain qui t'offense ?
Tu peines vraiment à l'accepter ?
Car je ris comme si des mines d'or
Dans mon jardin étaient creusées.

Tire-moi dessus avec tes mots,
Saigne-moi donc avec tes yeux,
Tue-moi avec ta haine, mais
Pourtant, comme l'air je m'élèverai.

Mon côté sexy te dérange ?
Et pour toi, est-ce une surprise
Que je danse comme si des diamants
Nichaient au croisement de mes cuisses ?

Des taudis honteux de l'Histoire
Je m'élève
D'un passé pétri de souffrance
Je m'élève
Tel un océan noir, bondissant et immense,
Débordant, grossissant, je porte la marée.

Abandonnant les nuits de terreur et d'effroi
Je me lève
Dans une aurore à l'éclat merveilleux
Je m'élève
Apportant les cadeaux offerts par mes aïeux,
Je suis le rêve et l'espoir de l'esclave.
Je me lève
Je me soulève
Je m'élève.

Maya Angelou

Voir les commentaires

Je voudrais t’aimer

5 Novembre 2022, 01:10am

Publié par vertuchou

Je voudrais t’aimer
comme on aime Dieu
avec le regard levé vers le bleu,
avec les cierges un à un allumés,
un tapis d’étoiles pour le sommeil.
Je voudrais te supplier, t’appeler,
te couvrir de pardons.

Je voudrais t’aimer,
couchée sur le miroir des autels.
Dans l’herbe retournée au mystère,
couche-moi, berce-moi,
pénètre-moi, sans fin, sans espoir.
Chante pour moi,
chante pour adoucir l’instant.
Profondes sont les feuilles,
recouvre-moi, oublie…

Profond est le sommeil,
cache-moi dans ton âme flottante.

Mon corps aux sept cicatrices,
n’est-il pas las des réveils nauséeux
dans des chambres stériles ?
N’est-il pas las de la promiscuité
des hôpitaux ?
Ce sourire qui vient du ventre,
à peine esquissé,
me transforme,
me bouleverse.

Mon âme grésille.

Parle-moi !
Quelques mots, seulement,
pour croire en tes divinités.
Dis-leur que ma foi est fragile
et mes Saints de plâtre
si dérisoires.

Abandonnons la peur
aux bêtes affamées.

Anne-Marie Derèse

Voir les commentaires

La fêve des rois

1 Novembre 2022, 01:31am

Publié par vertuchou

La fêve du gâteau des Rois
Est plus dure qu’un caillou !
Jean, qui s’y casse une dent,
La jette au loin en pleurant.
Mais Aglaé la ramasse,
La plante dans son jardin,
L’arrose chaque matin
pour voir pousser l’année prochaine,
Entre salade et romarin,
Des gâteaux de Roi par centaines.

Pierre Gabriel

Voir les commentaires

Pattout je serai là

30 Octobre 2022, 02:01am

Publié par vertuchou

traces de mains
empreintes de mes pas
et ma voix en écho
d’une façade à l’autre
d’une façade à l’autre
partout je serai là
dans ton regard aussi
et jusque sous ta peau
au creux de mes nuits
et dans les draps de ton lit

partout
je serai

Bernard Friot
 

Voir les commentaires

Vers le soir

26 Octobre 2022, 09:53am

Publié par vertuchou

Vers le soir
Abandonne-toi
à ton double destin:
Habiter le cœur du paysage
Et faire signe
aux filantes étoiles

François Cheng

Voir les commentaires

En vérité

22 Octobre 2022, 09:46am

Publié par vertuchou

    En vérité
    c'est de toi cette senteur du jardin
    jusqu'à l'extrême regard incendiaire
    à la poursuite des patiences
    et des pluies venues
    Encore toi
    ce pays sans avenue
    que l'on transporte en soi
    dans la terre fertile du désir
    Toujours toi
    à la cadence des jours
    blottis entre chaque phrase
    sans mesure
    comme une certitude du présent.

    Huguette Bertrand

Voir les commentaires

To a dark girl

18 Octobre 2022, 09:59am

Publié par vertuchou

Tu as laissé glisser sur moi
L'amitié d'un rayon de lune.
Et tu m'as souri doucement,
Plage au matin éclose en galets blancs.
Elle règne sur mon souvenir, ta peau olive
Où Soleil et Terre se fiancent.
Et ta démarche mélodie
Et tes finesses de bijou sénégalais,
Et ton altière majesté de pyramide,
Princesse !
Dont les yeux chantent la nostalgie
Des splendeurs du Mali sous les sables ensevelies.

Léopold Sedar Senghor

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>