Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

poetes d'aujourd'hui

l'amour secret

30 Juin 2022, 01:34am

Publié par vertuchou

Cette nuit avait le goût de l’éternité.
Mon corps redoutait qu’il n’y en ait pas d’autre.
Il pressentait, peut-être, les larmes du lendemain,
et me demandait de t’aimer avec intensité,
comme pour imprimer dans toutes ses cellules
une émotion ineffaçable.
Au-delà du plaisir, j’ai gardé en moi d’intense saveur de toi.
le temps, cet ennemi féroce, commet chaque jour
la même erreur : il passe.

Paola Calvetti, l'amour secret

Voir les commentaires

Depuis tant d’années

26 Juin 2022, 01:33am

Publié par vertuchou

Depuis tant d’années je sème
des paroles que le vent porte
afin que repousse le livre
déchiré avant que je ne le sois

Et j’inscris ainsi dans ses pages
non retrouvées
tout ce que je ne sais pas

Jerzy Ficowski

 

Voir les commentaires

Encore frissonnant

22 Juin 2022, 01:22am

Publié par vertuchou

Encore frissonnant
Sous la peau des ténèbres,
Tous les matins je dois
Recomposer un homme
Avec tout ce mélange
De mes jours précédents
Et le peu qui me reste
De mes jours à venir.
Me voici tout entier,
Je vais vers la fenêtre.
Lumière de ce jour,
Je viens du fond des temps,
Respecte avec douceur
Mes minutes obscures,
Épargne encore un peu
Ce que j’ai de nocturne,
D’étoilé en dedans
Et de prêt à mourir
Sous le soleil montant
Qui ne sait que grandir.

Jules Supervielle

 

Voir les commentaires

Le poème

18 Juin 2022, 01:20am

Publié par vertuchou

Sans cesse
Au vif de soi
S’amorce le poème
Miroir de l’instant
Fragment du désir
Écho du cri

Creusant l’os jusqu’à la moelle
Transperçant jusqu’à l’âme l’habit
Rouvrant les portes de l’espace
Soulageant les égarements de l’esprit
Le poème
Se rue sur nos pages avides

Explorant à la fois
Toute la flamme
Et toute l’eau.

Andrée Chedid

Voir les commentaires

Ophélie

14 Juin 2022, 01:19am

Publié par vertuchou

Au commencement était l'O de mon nom
une aurore liquide jaillissant de la nuit
l'ovale encerclé de mon visage
émergeant de l'eau.

Chaque goutte tombe au centre d'un cercle
célébrant ma naissance
dans la grande douleur
et dans la paix des pluies.

Je nomme l'O du sommeil la dérive
l'œil ouvert sur le ciel s'éloignant de la rive
où fêlure et folie se disputent mon nom.

L'anneau où je plonge, au cœur de la parole
est l'onde du silence que jamais ne traverse
le bruissement des voix

Au commencement était l'O de l'oubli
la pesanteur évanouie de la pluie
fluant vers l'océan

et mon corps tressé
d'une charge tremblante de feuilles
vaisseau lent.

Cécile Holdban

Voir les commentaires

Touffe de mots

10 Juin 2022, 01:16am

Publié par vertuchou

Tu ne viens jamais
les mains vides
Tu poses sur mes genoux
des brassées de poèmes
des touffes de mots
               jonquilles
qui ont allumé tes nuits
avant de fleurir
à l'aube dans ta bouche
je respire ces phrases de ta vie
halos sur mon corps et mon visage.

Marie Claire d'Orbaix

 

Voir les commentaires

L'anarcho-poète

6 Juin 2022, 01:14am

Publié par vertuchou

Moi, monsieur, je m’oppose à vos lois imbéciles
A vos fausses faveurs, à vos sergents de ville
À ce que vous osez dans votre tribunal
Appeler la justice, appeler la morale.
Je n‘ai jamais été de ceux qu'on dit rebelles
Ou de ces pauvres gars qu'on nous dit criminels
Je suis un travailleur, enfant républicain,
Ou comme vous le dites, un de vos citoyens.
J'ai déjà tant de fois exercé mon pouvoir
Par le droit du scrutin, car c'était mon devoir
Du moins me le dit-on ; et en homme docile
J'acceptai sans broncher ma condition servile
J’acceptai de choisir, du maire au président
Celui qui gagnerait sa place de tyran.
Et celui qui pourrait par le concours des lois
Déposer sur son Front  la couronne des rois.
Mais monsieur, voyez-vous, tout cela est fini,
J‘ai attrapé, je crois, la grave maladie
Qui autorise l'homme encore réveillé
A chanter, à danser, et surtout à rêver.
J'ai écrit quelques vers, je me suis fait poète,
Au milieu de mes mots souffle un vent de tempête
Une odeur de révolte, un air de liberté
Le sublime idéal d'une autre société.
Loin de vos illusions j‘ai retrouvé l'espoir
Sous de nouvelles étoiles où flotte un drapeau noir
D'un autre monde où tous seraient libres et égaux
Où nous n’aurions ni dieu, ni maître ni bourreau
Monsieur, pardonnez-moi, si je vous ai froissé
Je ne crois plus en vous et j'ai déjà changé
Mon nom de travailleur pour poète maudit
Pour que change ce monde et vive l‘anarchie !

Jacques PREVERT

Voir les commentaires

Pour un art poétique

2 Juin 2022, 01:10am

Publié par vertuchou

Prenez un mot prenez en deux
Faites les cuire comme des œufs
Prenez un petit bout de sens
Puis un grand morceau d’innocence
Faites chauffer à petit feu
Au petit feu de la technique
Versez la sauce énigmatique
Saupoudrez de quelques étoiles
Poivrez et mettez les voiles
Où voulez vous donc en venir ?
A écrire
Vraiment ? A écrire ?

Raymond Queneau, Le Chien à la mandoline (1965)

Voir les commentaires

Il n’y a pas

29 Mai 2022, 01:50am

Publié par vertuchou

Il n’y a pas de mécanique du tendre
il n’y a pas de géographie du coeur,
il y a juste à découdre le démon
à coup d’extases,
juste un rapt
en forme de crime parfait

Laure Cambau

Voir les commentaires

Calme

25 Mai 2022, 01:31am

Publié par vertuchou

Je retrouve un calme
de pierre
plate.
Je ne griffe pas
ce qui me touche
Je porte, je supporte,
je ne blesse pas,
je suis lisse et douce
inerte,
comme si le feu
n'avait jamais existé.

 Marie Claire d'Orbaix

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>