Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Top articles

  • Pour vivre ici

    06 juin 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné Un feu pour être son ami Un feu pour m'introduire dans la nuit d'hivers Un feu pour vivre mieux Je lui donnai ce que le jour m'avait donné : Les forêts, les buisson, les champs de blé, les vignes, Les nids et les...

  • La jeune femme

    05 mai 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Il ne faudra pas confier à ses beaux yeux sombres & lumineux mes rêves pénibles Mais debout, effacé par l’univers qui va trop vite veiller de loin sur les diamants de son cœur sur sa voix sur ses paupières chaudes Quand sa bouche soulèvera une autre lumière...

  • Tes yeux perdus dans ce silence

    02 juin 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Tes yeux perdus dans ce silence fait d'horizon mêlé à la terre des montagnes tes yeux sans feu ni lieu tes yeux sans dieu ni foi traînés parmi les pierres de cent villes entassées entre l'abîme de ma voix et l'éternité d'un regard je les soupèse de la...

  • Toi

    28 mai 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Toi Toi c’est un mot Toi c’est une voix Toi c’est tes yeux et c’est ma joie Toi c’est si beau Toi c’est pour moi Toi c’est bien là et je n’y crois Toi c’est soleil Toi c’est printemps Toi c’est merveille de chaque instant Toi c’est présent Toi c’est bonheur...

  • En rêve

    11 mai 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Je porte en même temps que toi Cette rupture noire et opiniâtre. Pourquoi pleures-tu ? Donne-moi la main. Promets-moi plutôt de revenir en rêve. Pour toi, pour moi (nous sommes deux montagnes), Pour toi, pour moi, plus de revoir en ce monde. Tu pourras...

  • Souvenirs d'automne

    25 septembre 2012 ( #Poètes d'hier )

    Le temps irrévocable a fui, l'heure s'achève. Mais toi, quand tu reviens et traverses mon rêve, Tes bras sont plus frais que le jour qui se lève, Tes yeux plus clairs. A travers le passé ma mémoire t'embrasse. Te voici. Tu descends en courant la terrasse...

  • Poème 20

    03 mai 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Je peux écrire les vers les plus tristes cette nuit. Écrire, par exemple: "La nuit est étoilée et les astres d'azur tremblent dans le lointain." Le vent de la nuit tourne dans le ciel et chante. Je puis écrire les vers les plus tristes cette nuit. Je...

  • Elle était déchaussée, elle était décoiffée

    26 avril 2012 ( #Poètes d'hier )

    Elle était déchaussée, elle était décoiffée, Assise, les pieds nus, parmi les joncs penchants ; Moi qui passais par là, je crus voir une fée, Et je lui dis: Veux-tu t'en venir dans les champs ? Elle me regarda de ce regard suprême Qui reste à la beauté...

  • Plus jamais

    19 juin 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Plus jamais de chambre pour nous, Ni de baisers à perdre haleine Et plus jamais de rendez-vous Ni de saison, d'une heure à peine, Où reposer à tes genoux. Pourquoi le temps des souvenirs Doit-il me causer tant de peine Et pourquoi le temps du plaisir...

  • Oublieuse mémoire

    28 avril 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    C’est beau d’avoir élu Domicile vivant Et de loger le temps Dans un cœur continu, Et d’avoir vu ses mains Se poser sur le monde Comme sur une pomme Dans son petit jardin, D’avoir aimé la terre, La lune et le soleil Comme des familiers Qui n’ont pas leurs...

  • la solitude

    17 avril 2012 ( #Poètes d'hier )

    La solitude est comme une pluie. Elle se dresse de la mer à la rencontre des nuits ; de plaines lointaines et reculées monte au ciel, que toujours la garde. Et de ciel tombe sur la ville. Tombe comme pluie dans les heures ambiguës, quand toutes les petites...

  • Oubli

    24 mai 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Ferme les yeux et perds toi dans l'obscurité sous le feuillage rouge de tes paupières. Enfonce toi dans ces spirales du son qui bourdonnne et tombe, et rêve là bas, lointaine, jusqu'au site du tympan, comme une cataracte assourdie. Plonge ton être dans...

  • La nuit est un beau lit silencieux

    22 avril 2012 ( #Poètes d'hier )

    Pour que rien de nous n'échappe à notre étreinte Si profonde qu'elle en est sainte Et qu'à travers le corps même, l'amour soit clair ; Nous descendons ensemble au jardin de la chair. Tes seins sont là ainsi que des offrandes Et tes deux mains me sont...

  • Je renonce / Renuncio

    19 avril 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Je renonce, je me retire de ce jeu, je ne connais pas les règles moi j’avais les blanches mais toi tu fais des coups que je ne comprends pas - peut-être qu’il y a beaucoup de dames à ta table ou que tu joues ce jeu à ta manière - Mais j’ai toujours, malgré...

  • Baiser

    28 janvier 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Renverse-toi que je prenne ta bouche, Calice ouvert, rouge possession, Et que ma langue où vit ma passion Entre tes dents s'insinue et te touche : C'est une humide et molle profondeur, Douce à mourir, où je me perds et glisse ; C'est un abîme intime,...

  • Fin

    11 avril 2012 ( #Poètes d'hier )

    J'ai porté ton amour au cœur comme un couteau, Il ne m'a pas laissé même de cicatrice. La solitude en moi revient, dominatrice : Peut-être t'ai-je aimée ou trop tard ou trop tôt. Maintenant l'amitié, plus triste que la haine, Sans doute pour toujours...

  • Un désir absolu

    15 avril 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Entre visions et reflets mon amour, Je prends l’empreinte de tes yeux, Le cristal de ton corps jeté dans la lumière. Je pars nous mettre à l’abri de ce temps. Je donne ton sourire à une bouche d’or, Je laisse tes cheveux recoudre l’infini, J’attache à...

  • La poésie n'est pas un métier

    10 avril 2012 ( #Glanés )

    - La poésie n'est pas un métier. C'est un passe-temps. Un poème, c'est une eau qui s'écoule. Comme cette rivière. Yuko plongea son regard dans l'eau silencieuse et fuyante. Puis il se tourna vers son père et lui dit : -C'est ce que je veux faire. Je veux...

  • Poisson d'Avril

    01 avril 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Un poisson d'avril Est venu me raconter Qu'on lui avait pris Sa jolie corde à sauter C'était un cheval Qui l'emportait sur son coeur Le long du canal Où valsaient les remorqueurs Et alors un serpent S'est offert comme remplaçant Le poisson très content...

  • Amour, adieu...

    31 mars 2012 ( #Poètes d'hier )

    Amour, adieu, je prends congé de toi Amour, adieu, je m'en vais, je te laisse, Je ne veux plus aimer cette maîtresse Qui m'a tenu si longtemps en émoi. Je ne veux plus la voir rire de moi, S'éjouissant de me voir en tristesse. Ni son bel oeil, qui m'oeillade...

  • Eclats

    02 octobre 2012 ( #A coeur perdu )

    Adieu, mon odalisque brune tu hantais mes nuits blanches tu as été mon soleil des matins bleus quand l'or des rayons venait se mêler à tes écrits mordorés Tu effaçais la grisaille du quotidien. dans ton alcôve mauve décorée d'un arbre-livre d'argent mille...

  • Mon amour découvre des objets / Mi amor descubre objetos

    09 avril 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    mon amour découvre des objets des papilons soyeux se cachent entre ses doigts ses paroles m'éclaboussent d'étoiles sous les doigts de mon amour la nuit brille telle un éclair mon amour invente des mondes par des serpents aux écailles de diamants mondes...

  • Consolation sur la plage

    13 avril 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Allons, ne pleure pas… L’enfance est perdue La jeunesse est perdue Mais la vie n’est pas perdue. Le premier amour est passé Le deuxième est passé Le troisième est passé Mais le coeur persiste. Tu as perdu ton meilleur ami Tu n’as tenté aucun voyage Tu...

  • A Mademoiselle

    27 mars 2012 ( #Poètes d'hier )

    Oui, femme, quoi qu'on puisse dire Vous avez le fatal pouvoir De nous jeter par un sourire Dans l'ivresse ou le désespoir. Oui, deux mots, le silence même, Un regard distrait ou moqueur, Peuvent donner à qui vous aime Un coup de poignard dans le coeur....

  • Fillette / Niña

    26 mars 2012 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Tu nommes l'arbre, fillette Et l'arbre croît, lent et plein noyant les airs. vert éblouissement, jusqu'à ce que vert soit notre regard. Tu nommes le ciel, fillette Et le ciel bleu, le nuage blanc, la lumière du matin, se logent dans le coeur jusqu'à devenir...