Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

impressions

The Speaker (Der Sprecher)

30 Avril 2022, 01:57am

Publié par vertuchou

Paul Edmund Hahn, The Speaker (Der Sprecher).

Paul Edmund Hahn, The Speaker (Der Sprecher).

Voir les commentaires

Transparence

7 Avril 2022, 01:55am

Publié par vertuchou

 Aurel Bauh, Transparence,1929-34.

Aurel Bauh, Transparence,1929-34.

Voir les commentaires

Hohenzollernbrücke

25 Mars 2022, 01:40am

Publié par vertuchou

August Sander, Hohenzollernbrücke, Cologne, 1927.

August Sander, Hohenzollernbrücke, Cologne, 1927.

Voir les commentaires

Nu face à la mer

9 Février 2022, 01:07am

Publié par vertuchou

Andreas Feininger, Nu face à la mer, 1933.

Andreas Feininger, Nu face à la mer, 1933.

Voir les commentaires

Christy and Naomi

10 Janvier 2022, 01:41am

Publié par vertuchou

Anton Corbijn - Christy and Naomi, 1993.

Anton Corbijn - Christy and Naomi, 1993.

Voir les commentaires

Next Stop New York

10 Janvier 2022, 01:26am

Publié par vertuchou

Arthur Leipzig : Next Stop New York (Jimmy Durante, 1954)

Arthur Leipzig : Next Stop New York (Jimmy Durante, 1954)

Voir les commentaires

Cyanotype

14 Décembre 2021, 01:23am

Publié par vertuchou

Anna Atkins,  Cyanotype.

Anna Atkins, Cyanotype.

Voir les commentaires

Portrait d'une jeune fille

15 Novembre 2021, 01:37am

Publié par vertuchou

Robert Demachy, Portrait d'une jeune fille, 1905.

Robert Demachy, Portrait d'une jeune fille, 1905.

Voir les commentaires

Portrait of a Young Woman

15 Octobre 2021, 01:15am

Publié par vertuchou

Wayne Albee, Portrait of a Young Woman, 34.29 x 26.83 cm, 1935.  Tirage gélatino-argentique

Wayne Albee, Portrait of a Young Woman, 34.29 x 26.83 cm, 1935. Tirage gélatino-argentique

Voir les commentaires

L'idole

6 Octobre 2021, 01:26am

Publié par vertuchou

Comme un dernier remous sur une blanche plage
Que les flots refoulés ne peuvent pas saisir,
Sur la nuque que mord le souffle du désir,
Un frisson de cheveux trace son clair sillage.

Frisson d'écume d'or, si vivante que l'âge
Se connaît à la voir, et qui semble choisir
Les cols dont la beauté modelée à loisir
A les perfections antiques d'un moulage.

En extase penché, j'aurai pour horizon
L'oreille à qui l'amour porte mon oraison,
L'oreille, bijou fait en rose de coquille ;

Et ma bouche osera baiser l'éclat vermeil
Des minces cheveux fous brodés par le soleil,
Dont la confusion étincelante brille.


Albert Mérat.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>