Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Au fond du visage

31 Janvier 2022, 01:32am

Publié par vertuchou

Ce n’est pas en une fois
Que je saurai ton visage
Ce n’est pas en sept fois
Ni en cent ni en mille
Ce ne sont pas tes erreurs
Ce ne sont pas tes triomphes
Ce ne sont pas tes années
Tes entailles ou ta joie
Ni en ce corps à corps
Que je saurai ton corps

Ce ne sont pas nos rencontres
Même pas nos désaveux
Qui élucident ton être
Plus vaste que ses miroirs
C’est tout cela ensemble
C’est tout cela mêlé
C’est tout ce qui m’échappe
C’est tout ce qui te fuit

Tout ce qui te délivre
Du poids des origines
Des mailles de toute naissance
Et des cloisons du temps

C’est encore cette lueur :
Ta liberté enfouie
Brûlant ses limites
Pour s’évaser devant.

Andrée Chedid

Voir les commentaires

La force de la courbe

30 Janvier 2022, 01:33am

Publié par vertuchou

Tullio Crali, la force de la courbe, 1930. Huile sur toile, 69x89 cm

Tullio Crali, la force de la courbe, 1930. Huile sur toile, 69x89 cm

Voir les commentaires

Hymne à Déméter

29 Janvier 2022, 01:44am

Publié par vertuchou

Déchirante, la douleur s'empara de son cœur; 

de ses mains elle arracha ses deux bandeaux 

sur sa chevelure divine, jeta sur ses épaules

un voile sombre et s'élança comme un oiseau, 

par les terres et les mers à sa recherche.

Homère

 

Voir les commentaires

Il faut aimer

28 Janvier 2022, 01:52am

Publié par vertuchou

Il faut aimer le soir, l'aurore au talon rose,
Le manteau du mystère et le front du hasard,
Le sentier escarpé que monte un pied d'isard,
L'inaccessible fleur où la neige se pose.

Il faut aimer aussi le mur et le lézard,
Le banc familier et la plus simple chose;
Il faut aimer la brise, il faut aimer la rose,
Il faut aimer la rose et les vers de Ronsard.

Il faut aimer encor l'eau transparente et belle
Qui sur la berge vient aussitôt qu'on l'appelle,
Et l'arbre qui s'efface à la pointe des monts;

Il faut aimer le jour, le lendemain, la veille,
Le nid du rossignol, la ruche de l'abeille...
Il faut aimer surtout ceux-là que nous aimons!

Rosemonde Gérard

 

Voir les commentaires

La poésie est

28 Janvier 2022, 01:41am

Publié par vertuchou

La poésie est ce qui nous reste et nous console,
la conscience de l’absence.

Octavio Paz

Voir les commentaires

Est-ce que tu m'aimes après tout

27 Janvier 2022, 01:32am

Publié par vertuchou

Est-ce que tu m'aimes après tout
Car, moi, j'ai tout oublié.
Ton passé, je ne compte pas le réveiller
Il me suffit que tu sois là maintenant.
Tu souris et tu tiens ma main
Et mon doute en toi devient croyance,
D'hier, ne parle jamais
Et laisse faire les yeux et les cheveux.
Tes petits péchés, j'en passe
Et je transforme les épines en encens.
Sans l'amour dans ses ailes
L'homme ne serait pas l'homme de maintenant.

Nizar Kabbani

Voir les commentaires

Cara Sposa

26 Janvier 2022, 01:29am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

Celui qui cy maintenant dort

25 Janvier 2022, 01:37am

Publié par vertuchou

Celui qui cy maintenant dort
Fit plus de pitié que d'envie
Et souffrit mille fois la mort
Avant que de perdre la vie

Passant, ne fais ici de bruit
Garde bien que tu ne l'éveilles
Car voici la première nuit
Que le pauvre Scarron sommeille.

Scarron

Voir les commentaires

Ton âme

25 Janvier 2022, 01:12am

Publié par vertuchou

Ton Âme, c’est la chose exquise et parfumée
Qui s’ouvre avec lenteur, en silence, en tremblant,
Et qui, pleine d’amour, s’étonne d’être aimée.
Ton Âme, c’est le lys, le lys divin et blanc.

Comme un souffle des bois où sont les violettes,
Ton souffle vient baiser le front du désespoir,
Et l’on apprend de toi les bravoures muettes.
Ton Âme est le poème, et le chant, et le soir.

Renée Vivien

Voir les commentaires

J'ai dans mes jambes des envies

24 Janvier 2022, 01:23am

Publié par vertuchou

J'ai dans mes jambes des envies de courses à perdre haleine dans les broussailles inondées de soleil, vert et ciel mélangés, cheveux défaits,
épaules nues au vent.
Des envies de culbutes aux membres emmêlés.
Des baisers dont la saveur serait celle de la pulpe des mangues et m'empliraient la bouche de leur sirop de miel.
D'une langue qui aurait la fraîcheur de l'eau d'une fontaine.
J'ai des envies de sexes dur comme du verre.
Des envies de peau chaude et d'aisselles dont je lècherais le sel, et plus bas encore dans l'odeur de fougère.
Je rêve à la brûlure si douce du sable à la plante des pieds.
Du cri arraché au plaisir comme celui de l'oiseau soudain désencagé.
J'ai dans mes mains des envies de caresses, dans mes oreilles le doux gémir qui suit une nuque frôlée.

Michèle Voltaire Marcelin, Amours et bagatelles

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>