Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Dormante

11 Octobre 2015, 04:07am

Publié par vertuchou

Toi ma dormeuse mon ombreuse ma rêveuse
ma gisante aux pieds nus sur le sable mouillé
toi ma songeuse mon heureuse ma nageuse
ma lointaine aux yeux clos mon sommeillant œillet

distraite comme nuage et fraîche comme pluie
trompeuse comme l'eau légère comme vent
toi ma berceuse mon souci mon jour ma nuit
toi que j'attends toi qui te perd et me surprends

la vague en chuchotant glisse dans ton sommeil
te flaire et vient lécher tes jambes étonnées
ton corps abandonné respire le soleil
couleur de tes cheveux ruisselants et dénoués

mon oublieuse ma paresseuse ma dormeuse
toi qui me trompe avec le vent avec la mer
avec le sable le matin ma capricieuse
ma brûlante aux bras frais mon étoile légère

je t'attends je t'attends je guette ton retour
et le premier regard où je vois émerger
Eurydice aux pieds nus à la clarté du jour
dans cet enfant qui dort sur la plage allongée.

Claude Roy

Voir les commentaires

Spectrum Colors Arranged by Chance II

10 Octobre 2015, 04:03am

Publié par vertuchou

Ellsworth Kelly, Spectrum Colors Arranged by Chance II, 1951

Ellsworth Kelly, Spectrum Colors Arranged by Chance II, 1951

Voir les commentaires

Tu crois au marc de café

9 Octobre 2015, 04:35am

Publié par vertuchou

Tu crois au marc de café,
Aux présages, aux grands jeux :
Moi je ne crois qu’en tes grands yeux.

Tu crois aux contes de fées,
Aux jours néfastes, aux songes.
Moi je ne crois qu’en tes mensonges.

Tu crois en un vague Dieu,
En quelque saint spécial,
En tel Ave contre tel mal.

Je ne crois qu’aux heures bleues
Et roses que tu m’épanches
Dans la volupté des nuits blanches !

Et si profonde est ma foi
Envers tout ce que je crois
Que je ne vis plus que pour toi.


Paul Verlaine

Voir les commentaires

Créer

8 Octobre 2015, 04:11am

Publié par vertuchou

Créer ce que jamais nous ne verrons, c'est cela la Poésie.
Gérardo Diego

Voir les commentaires

La Dame de Carreau

7 Octobre 2015, 04:14am

Publié par vertuchou

TOUT jeune, j’ai ouvert mes bras à la pureté. Ce ne fut qu’un battement d’ailes au ciel de mon éternité, qu’un battement de cœur amoureux qui bat dans les poitrines conquises. Je ne pouvais plus tomber.

Aimant l’amour. En vérité, la lumière m’éblouit.

J’en garde assez en moi pour regarder la nuit, toute la nuit, toutes les nuits.

Toutes les vierges sont différentes. Je rêve toujours d’une vierge.

A l’école, elle est au banc devant moi, en tablier noir. Quand elle se retourne pour me demander la solution d’un problème, l’innocence de ses yeux me confond à un tel point que, prenant mon trouble en pitié, elle passe ses bras autour de mon cou.

Ailleurs, elle me quitte. Elle monte sur un bateau. Nous sommes presque étrangers l’un à l’autre, mais sa jeunesse est si grande que son baiser ne me surprend point.

Ou bien, quand elle est malade, c’est sa main que je garde dans les miennes, jusqu’à en mourir, jusqu’à m’éveiller.

Je cours d’autant plus vite à ses rendez-vous que j’ai peur de n’avoir pas le temps d’arriver avant que d’autres pensées me dérobent à moi-même.

Une fois, le monde allait finir et nous ignorions tout de notre amour. Elle a cherché mes lèvres avec des mouvements de tête lents et caressants. J’ai bien cru, cette nuit-là, que je la ramènerais au jour.

Et c’est toujours le même aveu, la même jeunesse, les mêmes yeux purs, le même geste ingénu de ses bras autour de mon cou, la même caresse, la même révélation.

Mais ce n’est jamais la même femme.

Les cartes ont dit que je la rencontrerai dans la vie, mais sans la reconnaître.

Aimant l’amour.

Paul Eluard - Le dessus d'une ville (1926)

Voir les commentaires

Te Deum

6 Octobre 2015, 04:15am

Publié par vertuchou

Michel Richard de Lalande, Te Deum, 1684, Les Arts Florissants sous la direction de William Christie

Voir les commentaires

Là-bas il n’y aura…

5 Octobre 2015, 04:58am

Publié par vertuchou

Là-bas il n’y aura que l’herbe et toi
pense au silence d’un paysage heureux
où glissent les troupeaux de laine
je vivrai dans tes yeux pour oublier la ville
avec un toit de brume
à l’heure profonde des enfants
pense aux midis blancs
aux fraîcheurs nocturnes
au rayonnement du pain sur la table
aux soleils frais de septembre
quand nous tendrons les bras vers les feuilles d’eau

Maïa Touzelet

Voir les commentaires

Je fais tout ce que je peux

4 Octobre 2015, 04:09am

Publié par vertuchou

"Je fais tout ce que je peux pour que mon amour ne te dérange pas.
Je te regarde à la dérobée.
Je te souris quand tu ne me vois pas.
Je mets mon regard et mon âme partout
où je voudrais mettre mes baisers :
dans tes cheveux, sur ton front, sur tes yeux, sur tes lèvres,
partout où les caresses ont un libre accès…”

Juliette Drouet, Lettres à Victor Hugo

Voir les commentaires

La mer

3 Octobre 2015, 04:43am

Publié par vertuchou

Loin des grands rochers noirs que baise la marée,
La mer calme, la mer au murmure endormeur,
Au large, tout là-bas, lente s'est retirée,
Et son sanglot d'amour dans l'air du soir se meurt.

La mer fauve, la mer vierge, la mer sauvage,
Au profond de son lit de nacre inviolé
Redescend, pour dormir, loin, bien loin du rivage,
Sous le seul regard pur du doux ciel étoilé.

La mer aime le ciel : c'est pour mieux lui redire,
À l'écart, en secret, son immense tourment,
Que la fauve amoureuse, au large se retire,
Dans son lit de corail, d'ambre et de diamant.

Et la brise n'apporte à la terre jalouse,
Qu'un souffle chuchoteur, vague, délicieux :
L'âme des océans frémit comme une épouse
Sous le chaste baiser des impassibles cieux.

Nérée Beauchemin

Voir les commentaires

Aurélien

2 Octobre 2015, 04:00am

Publié par vertuchou

Illustration pour le roman d’Aragon « Aurélien » par Man Ray

Illustration pour le roman d’Aragon « Aurélien » par Man Ray

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>