Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Top articles

  • Le premier soir que j'osai lui adresser la parole

    27 octobre 2016 ( #Emois )

    Le premier soir que j'osai lui adresser la parole, j'étais déjà un peu gris, et, parce qu'elle me répondait avec douceur, j'éprouvai une joie unique, une joie ! comme si tout le regret de ma vie était effacé. Nous restâmes longtemps, assis sur les tabourets,...

  • J’ai toujours ton cœur avec moi

    30 octobre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    J’ai toujours ton cœur avec moi Je le garde dans mon cœur Sans lui jamais je ne suis Là ou je vais, tu vas… Et tout ce que je fais par moi-même est ton fait… Je ne crains pas le destin Car tu es à jamais le mien Je ne veux pas d’autre monde, car Tu es...

  • La fleur rouge

    01 novembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    A la place du ciel Je mettrai son visage Les oiseaux ne seront Même pas étonnés Et le jour se levant Très haut dans ses prunelles On dira: "le printemps Est plus tôt cette année?" Beaux yeux, belle saison Viviers de lampes claires Jardins qui reculez...

  • Je voudrais juste comprendre

    02 novembre 2016 ( #Emois )

    - Je voudrais juste comprendre pourquoi il a suffi qu'un amour de jeunesse mette une annonce dans le journal pour que tu perdes la tête ! - Je voudrais comprendre moi aussi. C'est peut-être pour ça que je suis là. - Tu pensais souvent à cet homme ? -...

  • Les hirondelles

    03 novembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    Les noires hirondelles reviendront Suspendre à ta fenêtre leurs doux nids Et de nouveau, de l’aile, dans leurs jeux, Frapperont à ta vitre. Mais celles qui volaient plus doucement Pour mieux voir ta beauté et mon bonheur, Celles qui surent ton nom et...

  • L'intelligence

    05 novembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    L'intelligence dit la fourmi travaille. L'amour dit qu'elle souffre. L'intelligence dit que la fleur est éclose. L'amour dit qu'elle est belle et va mourir. L'intelligence dit que la pierre est muette. L'amour dit qu'elle a peur de parler. L'intelligence...

  • Ce qu'il me faut

    07 novembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    Ce qu'il me faut à moi, c’est la brutale orgie, La brune courtisane à la lèvre rougie Qui se pâme et se tord ; Qui s’élance à vos bras dans sa fougueuse ivresse, Qui laisse ses cheveux se dérouler en tresse, Vous étreint et vous mord ! C ‘est une femme...

  • Pourtant je m’élève

    09 novembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Vous pouvez me rabaisser pour l’histoire Avec vos mensonges amers et tordus, Vous pouvez me traîner dans la boue Mais comme la poussière, je m’élève pourtant, Mon insolence vous met-elle en colère? Pourquoi vous drapez-vous de tristesse De me voir marcher...

  • Tant de jolies choses

    10 novembre 2016 ( #Chansons )

    Même s'il me faut lâcher ta main Sans pouvoir te dire "à demain" Rien ne défera jamais nos liens Même s'il me faut aller plus loin Couper les ponts, changer de train L'amour est plus fort que le chagrin L'amour qui fait battre nos cœurs Va sublimer cette...

  • In Flanders Fields / Dans les champs de Flandres

    11 novembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    In Flanders fields the poppies blowBetween the crosses row on row,That mark our place; and in the skyThe larks, still bravely singing, flyScarce heard amid the guns below. We are the Dead. Short days agoWe lived, felt dawn, saw sunset glow,Loved and were...

  • Crépuscule

    15 novembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    Frôlée par les ombres des mortsSur l’herbe où le jour s’exténueL’arlequine s’est mise nueEt dans l’étang mire son corps Un charlatan crépusculaireVante les tours que l’on va faireLe ciel sans teinte est constelléD’astres pâles comme du lait Sur les tréteaux...

  • J’ai envie de vous sentir, Louise.

    18 novembre 2016 ( #Emois )

    - J’ai envie de vous sentir, Louise. - … Me sentir ? Vous sentir. Elle sourit, interloquée. Innocente. Elle ne sait pas ce que le mot sentir recouvre. Quand, en fait, il recouvre tout. (…) Elle se lève, défait le premier bouton de son corsage, s’approche...

  • Commencement du corps, fin de l'océan

    25 novembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Lune, qu’elle était tendre la lunequand il puisait l’eau dans son bassin,et lui faisait ses adieux en partant. Qu’il est tendre le lit, la couche, le drapquand s’emmêlaient nos membresdans une étreinte longue, que nous supplions l’ange de la veilléede...

  • Le piano bleu

    29 novembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    chez moi j'ai un piano bleu mais je ne sais aucune note. il se tient dans le noir de la porte de la cave, depuis le jour où le monde est devenu brutal. les étoiles jouaient jadis à quatre mains - la femme lune chantait dans le bateau - maintenant des...

  • Questions

    01 décembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    Près de la mer, la mer nocturne et déserte,Un jeune homme est debout,Le coeur plein de chagrin, l'esprit plein de doute;Sombre et triste, il interroge les flots: "Oh! expliquez-moi l'énigme de la vie,L'antique et douloureuse énigme,Sur laquelle tant d'hommes...

  • Jamais je ne pourrai

    07 décembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Jamais, jamais je ne pourraiDormir tranquille aussi longtempsQue d'autres n'auront pas le sommeil et l'abriNi jamais vivre de bon coeur tant qu'il faudra que d'autresMeurent qui ne savent pas pourquoiJ'ai mal au coeur, mal à la terre, mal au présentLe...

  • La vie solitaire

    09 décembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    [...] Amour, amour très loin tu t’es enfui De mon cœur, qui fut si vif un jour, Et brûlant même. De sa main froide L’a serré la détresse ; en glace il s’est changé Dans la fleur des années. Je me souviens du temps Où tu me pénétrais. C’était ce temps...

  • J’ai tant envie de toi.

    16 décembre 2016 ( #Emois )

    J’ai tant envie de toi. J’en deviens fou. Je meurs à l’idée de te retrouver, de te voir, de t’embrasser. Je veux que ta main, ta bouche, ton sexe ne quittent mon sexe. Je te vois partout, en tout, sur tout. Je t’aime à en mourir. Ton sexe couvre mon visage,...

  • Sans savoir pourquoi, il fut attiré par elle

    24 décembre 2016 ( #Emois )

    Sans savoir pourquoi, il fut attiré par elle, c'était fou, c'était évident, c'était instinctif. Il devait à tout prix lui parler. Mais dès qu'il avança vers elle, il commença à souffrir. Cette image, cette fille sortant de l'église, le hantait déjà comme...

  • Vos beaux yeux

    25 décembre 2016 ( #Poètes d'hier )

    Chanson Vos beaux yeux sur ma franchise N’adressent pas bien leurs coups, Tête chauve et barbe grise Ne sont pas viande pour vous ; Quand j’aurais l’heure de vous plaire, Ce serait perdre du temps ; Iris, que pourriez-vous faire D’un galant de cinquante...

  • Pourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ?

    27 décembre 2016 ( #Chansons )

    Pourtant les hôtesses sont doucesAux auberges bordées de neigePourtant patientent les épousesQue les enfants ont prises au piègePourtant les auberges sont doucesOù le vin fait tourner manègePourquoi faut-il que les hommes s'ennuient ? Pourtant les villes...

  • Les mois de l’année

    31 décembre 2016 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Janvier pour dire à l’année « bonjour »Février pour dire à la neige « il faut fondre »Mars pour dire à l’oiseau migrateur « reviens »Avril pour dire à la fleur « ouvre-toi »Mai pour dire « ouvriers nos amis »Juin pour dire à la mer « emporte-nous très...

  • Fais moi l'amour

    05 janvier 2017 ( #Emois )

    Fais moi l'amour, mon amour. Fais moi l'amour comme tu n'as jamais aimé, comme tu n'as jamais désiré personne. Fais moi l'amour à en perdre la tête, à ne plus sentir mon corps, fais moi oublier qu'il y a eu un hier et qu'il y aura un demain. Fais que...

  • Sur un chapelet de roses du Bembe

    06 janvier 2017 ( #Poètes d'hier )

    Tu m’as fait un chapeau de rosesQui semblent tes deux lèvres closes,Et de lis fraîchement cueillisQui semblent tes beaux doigts polis,Les liant d’un fil d’or ensemble,Qui à tes blonds cheveux ressemble.Mais si, jeune, tu entendaisL’ouvrage qu’ont tissu...

  • Le poète est celui qui inspire

    09 janvier 2017 ( #Glanés )

    Le poète est celui qui inspire bien plus que celui qui est inspiré. Les poèmes ont toujours de grandes marges blanches, de grandes marges blanches de silence où la mémoire ardente se consume pour recréer un délire sans passé. Leur principale qualité est...