Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

Top articles

  • L'amour de lui

    03 novembre 2020 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    L'amour de lui m'a ressaisie dans son étreinte, mon grand effort est resté sans profit. L'amour est une mer, la côte hors de vue : sages,vous le savez, à quoi bon tenter de nager ? L'amour lorsque tu veux le mener à son terme, te fait accepter bien des...

  • Que tu es belle, mon amie, que tu es belle !

    04 novembre 2020 ( #Emois )

    Que tu es belle, mon amie, que tu es belle ! Tes yeux sont des colombes, Derrière ton voile. Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres, Suspendues aux flancs de la montagne de Galaad. Tes dents sont comme un troupeau de brebis tondues, Qui remontent...

  • Ithaque

    07 novembre 2020 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Quand tu prendras le chemin d’Ithaque, souhaite que la route soit longue, pleine d’aventures, pleine d’enseignements. Les Lestrygons et les Cyclopes, ne les crains pas, ni la colère de Poséidon, jamais tu ne trouveras rien de tel sur ton chemin, si ta...

  • Une Femme est l'amour

    09 novembre 2020 ( #Poètes d'hier )

    Une femme est l'amour, la gloire et l'espérance ; Aux enfants qu'elle guide, à l'homme consolé, Elle élève le cœur et calme la souffrance, Comme un esprit des cieux sur la terre exilé. Courbé par le travail ou par la destinée, L'homme à sa voix s'élève...

  • Silence

    12 janvier 2017 ( #Poètes d'hier )

    Le silence descend en nous, Tes yeux mi-voilés sont plus doux ; Laisse mon cœur sur tes genoux. Sous ta chevelure épandue De ta robe un peu descendue Sort une blanche épaule nue. La parole a des notes d'or ; Le silence est plus doux encor, Quand les cœurs...

  • Selon les règles du jeu

    12 novembre 2020 ( #Emois )

    Selon les règles du jeu il s'allonge contre elle et presse la bouche contre son front, ses paupières, ses joues, son cou, ses épaules. Ses épaules son cou ses paupières. Peau brûlante goût de sel résistance de la chair dès que les lèvres s'y appuient...

  • Viens, ma belle Florelle, où l’ombre noir tremblote

    13 novembre 2020 ( #Poètes d'hier )

    Viens, ma belle Florelle, où l’ombre noir tremblote, Sur les bords mousselus des antres ténébreux. Il fait trop chaud ici, cherchons les bois ombreux, Le profond des vallons ou quelque fraîche grotte. Entrons sous ce rocher, viens tôt que je suçote Le...

  • Je l’oeilladais mi-nue, échevelée

    17 novembre 2020 ( #Poètes d'hier )

    Je l’oeilladais mi-nue, échevelée, Par un pertuis dérobé finement, Mon coeur battait d’un tel débattement Qu’on m’eût jugé comme en peur déréglée. Or’ j’étais plein d’une ardeur enflammée, Ore de glace en ce frissonnement. Je fus ravi d’un doux contentement,...

  • La vie

    19 novembre 2020 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    La vie n'est pas une plaisanterie Tu la prendras au sérieux, Comme le fait un écureuil, par exemple, Sans rien attendre du dehors et d'au-delà Tu n'auras rien d'autre à faire que de vivre. La vie n'est pas une plaisanterie, Tu la prendras au sérieux,...

  • Je veux toi pour tisane

    20 novembre 2020 ( #Emois )

    Je veux toi pour tisane. Le sucre de ta peau, ton goût de tabac d'arbre, le chat de ta gorge enroulé sur mon coeur, le chant de ton coeur déployé sur ma gorge, tes bras ouverts comme une table, tes pas de loup de nuit, ton sol précis sur mes graines de...

  • La passante

    21 novembre 2020 ( #Poètes d'hier )

    O toi qui t’en allais dans le soir taciturne O toi qui t’en allais, O toi qui remuais De la tristesse en toi comme une eau dans une urne, O toi dont la tristesse attira ma tristesse, Nous qui nous en allions Parmi la rue où le jour baisse, Évitant de...

  • Quand on aime, quand on ressent de l’amour

    28 novembre 2020 ( #Emois )

    Quand on aime, quand on ressent de l’amour, que ce soit pour un être humain, un animal, une fleur ou un coucher de soleil, on est porté au-delà de soi. Nos désirs, nos peurs et nos doutes se dissipent. Nos besoins de reconnaissance s’évanouissent. On...

  • Solitude

    01 décembre 2020 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    C’est l’heure où je suis seule C’est l’heure du jardin Qu’on arrose Et des senteurs mouillées Qui montent des gazons C’est l’heure où ton désir Vient émouvoir ma croupe Egarer ma main blanche Et caresser mes seins C’est l’heure où nos parfums D’imprécises...

  • Aussi tu me tiens le cœur

    02 décembre 2020 ( #Emois )

    Aussi tu me tiens le cœur dans tes serres, ô belle victorieuse que tu es, comme un aigle tient sa proie. Tu m'as saisi par tous les côtés à la fois. Je t'aime parce que tu es une femme, je t'admire parce que tu es un esprit, je t'adore parce que tu es...

  • L'hirondelle

    03 décembre 2020 ( #Poètes d'hier )

    Je suis une hirondelle et non une colombe ; Ma nature me force à voltiger toujours. Le nid où des ramiers s’abritent les amours, S’il y fallait couver, serait bientôt ma tombe. Pour quelques mois, j’habite un créneau qui surplombe Et vole, quand l’automne...

  • Une femme en harmonie / A Woman in harmony

    05 décembre 2020 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Une femme en harmonie avec son esprit, Est comme une rivière qui coule. Elle va où elle veut sans prétention, Et arrive à sa destination, Prête à être elle-même, Et seulement elle-même. Maya Angelou A Woman in harmony with her spirit is like a river flowing....

  • Ton Souvenir est comme un livre

    07 décembre 2020 ( #Poètes d'hier )

    Ton Souvenir est comme un livre bien aimé, Qu'on lit sans cesse, et qui jamais n'est refermé, Un livre où l'on vit mieux sa vie, et qui vous hante D'un rêve nostalgique, où l'âme se tourmente. Je voudrais, convoitant l'impossible en mes vœux, Enfermer...

  • S'immerger

    09 décembre 2020 ( #A coeur perdu )

    S'immerger dans l'eau translucide yeux ouverts oublier une vie putride yeux fermés retrouver le liquide amniotique s'écarter du monde erratique espoir vain pulsations accélérées mouvements désordonnés besoin de respirer crainte de suffoquer revenir à...

  • Un amour au-delà de l'amour,

    28 février 2019 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Un amour au-delà de l'amour, plus haut que le rite du lien, au-delà du jeu sinistre de la solitude et de la compagnie. Un amour qui n'ait pas à revenir, mais non plus à s'en aller. Un amour non soumis aux frénésies d'aller et venir, d'être éveillés ou...

  • Elle a de longs cheveux

    01 mars 2019 ( #Emois )

    Elle a de longs cheveux relevés en chignon que retient une écaille blanche. Son visage est beau, régulier, sans doute celui d’une bourgeoise, si ce n’est d’une élégante aristocrate. Ses yeux, dissimulés par des lunettes noires finement cerclées d’acier,...

  • La couleur des baisers

    02 mars 2019 ( #Poètes d'hier )

    Les mots ont leur couleur et les baisers aussi : Les uns, du ton pâli des roses effeuillées, S’envolent tristement vers les cimes brouillées Où pleure le regret du souvenir transi. D’autres, dernières fleurs, sur le chemin durci, Aux pétales de givre,...

  • Aime-moi

    04 mars 2019 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Aime-moi, non comme les nourrices rêveuses Mes poumons tombants, ni comme le cyprès Dans son âge l’argile de la jeune fille, Aime-moi et soulève ton masque. Aime-moi non comme les filles du paradis Leurs amants aériens, ni comme la sirène Ses amants de...

  • Or qui en a, ou en veut avoir deux

    22 février 2019 ( #Poètes d'hier )

    Or qui en a, ou en veut avoir deux, Comment peut-il faire deux Amours naître ? Je ne dis pas, que ne puisse bien être Un coeur plus grand, que croire je ne veux : Mais que tout seul il satisfit à eux, Cela n'a point de résolution Qui sût absoudre, ou...

  • L'Amour et la Folie

    06 mars 2019 ( #Poètes d'hier )

    Tout est mystère dans l'Amour, Ses flèches, son carquois, son flambeau, son enfance : Ce n'est pas l'ouvrage d'un jour Que d'épuiser cette science. Je ne prétends donc point tout expliquer ici : Mon but est seulement de dire à ma manière Comment l'aveugle...

  • L'amour en cage

    08 mars 2019 ( #Poètes d'aujourd'hui )

    Mon cœur s'est pris à tes épaules Mon cœur s'est pris à tes yeux gris Le soleil s'est éteint Et la neige est tombée J'ai eu froid sans mon cœur Rends-le moi Mon cœur tremblait dans tes mains calmes Mon cœur tremblait contre le tien Les oiseaux se sont...