Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Vertuchou.over-blog.com

En poésie, on n'habite

20 Janvier 2022, 01:38am

Publié par vertuchou

En poésie, on n’habite que le lieu que l’on quitte,
on ne crée que l’œuvre dont on se détache,
on n'obtient la durée qu'en détruisant le temps.

René Char

Voir les commentaires

Qui suis-je ?

19 Janvier 2022, 01:00am

Publié par vertuchou

Qui suis-je ?
Peut-être la femme aux seins d’ambre
et aux pieds glacés qui écrit des vers
pour se donner du courage

Aleyda Quevedo Rojas

Voir les commentaires

Für Elise

18 Janvier 2022, 01:59am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

La profondeur des sentiments

17 Janvier 2022, 01:06am

Publié par vertuchou

Sur l'air de la chanson "En regardant l'anneau de sabre"

On déplore souvent les mots superficiels,
Qui traduisent la profondeur des sentiments.
Ce matin, tous les deux, quand nous nous regardons,
C'est le regard d'un cœur aux mille replis.

Lieou Yu-Si

Voir les commentaires

Trouver l'amour ?

16 Janvier 2022, 01:55am

Publié par vertuchou

Trouver l'amour ? Cette douce chaleur ondoyante qui frappe entre nous et dans nos yeux et ressort, comme lumière.
 
Hanne Ørstavik, Place ouverte à Bordeaux.

 

Voir les commentaires

Week-end

15 Janvier 2022, 01:49am

Publié par vertuchou

Depuis que tu m’aimes,
Cette petite ride verticale
Entre mes deux yeux
Ne quitte plus mon sommeil.
Le sommeil n’efface pas l’amour
Comme la surface de l’eau claire
N’éteint pas la flamme qui s’y mire.

Je n’ai plus froid
Depuis que c’est moi qui t’aime le plus.
Ma soif calme ma faim
Et mon charbon sent la vanille.
Je ne sais si je suis plus faux ou plus fier.

Te souviens-tu du fond de la mer ?
Tu es la seule femme
Rencontrée à pareille profondeur.
Nous ne sommes encore qu’au centième étage,
Nous ne remonterons pas de sitôt à la surface.
Nous avons trois mille mètres devant nous.
Hâtons-nous de ne pas nous presser
Pour ne pas trop fatiguer
Nos semelles de plomb.

Mais dans ce miracle lent,
Je sens que nous allons trop vite.
L’heure de la fièvre
Est en avance sur celle des maladies.
Comme les oiseaux pressés
Devancent le vent qui les porte.
Déjà nous n’accordons plus nos instruments
Pour parler tous deux du présent.
Et déjà je n’écoute plus
Que les questions que je te pose.

Pendant qu’elle dort et rêve à d’autres,
(les autres sont moi, très souvent),
son parfum la nuit parfois se lève
et vient me troubler.

Ernst Moerman

Voir les commentaires

Aria

14 Janvier 2022, 01:45am

Publié par vertuchou

Voir les commentaires

L'amour flotte sur moi,

13 Janvier 2022, 01:59am

Publié par vertuchou

L'amour flotte sur moi, il étend son nuage,
L'amour roule à mes pieds un torrent qui fait rage.
Amour bas qui m'embourbe, amour d'eau traversière,
Mon désir a choisi une ville et des frères.
Et la tendresse sait où trouver en mon cœur
Un gîte où s'abriter, un lieu où faire halte.
Mais tout autour de moi, autour de ma demeure,
Seuls les vents de l'amour tourbillonnent ,m'exaltent.

Abû Nuwâs

Voir les commentaires

Il la détaille

12 Janvier 2022, 01:53am

Publié par vertuchou

Il la détaille tandis qu'elle travaille à son mémoire. Elle est une toute jeune femme, des hanches fines, des poignets délicats, des boucles d'oreilles rondes, la peau douce. il est convaincu que c'est impossible de résister à une femme qui a la peau douce.

Philippe Besson, Les amants

Voir les commentaires

Belle et ressemblante

11 Janvier 2022, 01:47am

Publié par vertuchou

Un visage à la fin du jour
Un berceau dans les feuilles mortes du jour
Un bouquet de pluie nue
Tout soleil caché
Toute source des sources au fond de l’eau
Tout miroir des miroirs brisé
Un visage dans les balances du silence
Un caillou parmi d’autres cailloux
Pour les frondes des dernières lueurs du jour
Un visage semblable à tous les visages oubliés.

Paul Éluard

Voir les commentaires